Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : l’association Grandir Ensemble initie des jeunes à l’élevage et l’agriculture au village Ndangala


Alwihda Info | Par Arsène-Jonathan Mosseavo - 27 Octobre 2019 modifié le 27 Octobre 2019 - 09:12


Nicaise Kodepo, initiateur de l’association Grandir Ensemble.
Nicaise Kodepo, initiateur de l’association Grandir Ensemble.
L’agriculture et l’élevage sont des métiers de proximité qui profitent à plusieurs personnes. L’Association « Grandir Ensemble » s’inscrit dans cette dynamique pour initier des jeunes à l’élevage, la formation professionnelle et l’agriculture.

Un site expérimental de plus de cinq hectares sert de terrain pour la pratique. Il est situé au village Ndangala (30 km) route de Mbaiki à la sortie sud de la capitale centrafricaine, Bangui.

C’est un projet qui est en miniature depuis l’année 2018, a précisé Nicaise Kodepo, initiateur de l’association Grandir Ensemble. Son objectif principal est d’offrir une opportunité aux jeunes de pouvoir s’épanouir à travers le travail de la terre, et d’avoir un métier qui va leur ouvrir le chemin de l’autonomisation et du développement de la communauté.

Nicaise Kodepo pense que l'unité autour d’une valeur fondamentale et d'une vision commune du développement du pays donne toujours un résultat positif qui profite à tous.

Grandir Ensemble offre également une série de formations professionnelles aux jeunes, entre autres la menuiserie, la maçonnerie, la plomberie et l’étanchéité.

« Ce n’est qu’un début mais progressivement le projet va grandir », rassure Nicaise Kodepo.

Vingt jeunes mobilisés pour soutenir l’initiative

Les jeunes centrafricains doivent prendre leur avenir en main. Ils sont des atouts et des opportunités, il suffit de se ressaisir et de faire le bon choix pour se lancer dans la vie active. Or ce que l’on constate présentement, plusieurs jeunes sont manipulés par des hommes politiques. La plupart ne tirent pas profit du suivisme aveugle.

Plusieurs jeunes sont utilisés par des partis politiques, organisations de la société civile pour nuire à quiconque à cause d’un tee-shirt et un billet de 5000 FCFA, 10.000 FCFA, 20.000 FCFA ou plus. Les cas de dérive de la jeunesse centrafricaine sont légions. Il n’est pas encore tard pour ces jeunes en perte de repère, de prendre du recul pour mieux sauter. L’avenir est radieux pour ceux qui décident de se lancer dans un métier quelque soit le lieu de formation.

C’est dans cette optique, que l’association « Grandir Ensemble », avec sa devise : Unité-Travail-Progrès, veut rassembler les jeunes dispersés et en déperdition scolaire autour d’un métier pour sortir de la pauvreté et l’ornière. Les défis sont énormes mais pas impossibles à relever.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 15 Décembre 2019 - 16:20 Cameroun/Armée : Un manuel sur le droit humanitaire

Dimanche 15 Décembre 2019 - 15:47 Les chefs d'Etat du G5 Sahel rendent hommage au Niger