Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : propos belliqueux, garde pléthorique ; le gouvernement réagit aux agissements de Bozizé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Décembre 2020


Ange Maxime Kazagui © ACAP
Ange Maxime Kazagui © ACAP
Le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Ange maxime Kazagui, a déclaré lundi que le gouvernement "ne permettra pas que le pays replonge à nouveau dans le chaos", en réaction à des "agissements" de François Bozizé.

Le 27 décembre 2020, la Cour constitutionnelle a invalidé cinq candidatures dont celle de François Bozizé du parti KNK. Sauf que depuis cette annonce de la Cour constitutionnelle, François Bozizé "sillonne plusieurs villes du pays en y organisant des meetings, accompagné d'un important groupe d'hommes armés dont l'effectif dépasse de très loin, le nombre de militaires affectés à sa sécurité en tant qu'ancien chef d'État", estime le gouvernement.

De plus, François Bozizé tient des propos "traduisant clairement sa nature belliqueuse" au cours des meetings. "Ces déclarations et agissements de François Bozizé ne s'inscrivent pas dans les finalités légitimes de la liberté d'expression et du pluralisme partisan qui ne doivent nullement remettre en cause la sauvegarde de la sécurité nationale et de l'ordre public", met en garde le gouvernement.

Il appelle François Bozizé à "faire preuve de sagesse", et à se "conformer à la décision" de la Cour constitutionnelle.

L'élection présidentielle est prévue le 27 décembre 2020. Parmi les candidatures, celle de l'ancienne présidente de la transition, Catherine Samba Panza, a été validée par la Cour constitutionnelle.