Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Sommet extraordinaire de la CIRGL Denis Sassou-N’Guesso parmi les hôtes de marque


Alwihda Info | Par Claude Dinard Vimond - 27 Octobre 2016 modifié le 27 Octobre 2016 - 11:41

Le président de la République du Congo, Denis Sassou-N’Guesso, a regagné Brazzaville ce mercredi 26 octobre 2016, en soirée, après avoir pris part au sommet extraordinaire Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), les Nations unies, la SADC et l’Union africaine.


Sommet extraordinaire de la CIRGL Denis Sassou-N’Guesso parmi les hôtes de marque
Dans la capitale angolaise, le chef de l’Etat congolais, aux côtés de ses autres pairs d’Afrique a participé activement au sommet extraordinaire qui a mis autour d’une même table la CIRGL, les Nations Unies, la SADC et l’Union Africaine. Cette rencontre au sommet, a eu entre autres préoccupations à son ordre du jour le suivi de la situation politique en République démocratique du Congo. C'était l'un des engagements pris par la communauté internationale et 14 pays de la région lors de la signature des accords d'Addis-Abeba en février 2013.

Les voix se sont, donc, levées au sommet de Luanda pour inviter l’ensemble de la classe politique de la RDC, principalement l’opposition absente au dialogue politique tenu dans ce pays, à la préservation de la paix et la stabilité du pays. Pour ce faire l’invite faite aux politiques de la RDC c’est celle de s’armer de patience, afin que puissent être réunies les conditions de transparentes et d’organisations d’une élection présidentielle sans heurts et libres. Puisqu’« Il est préférable et plus facile d'arriver au pouvoir dans la paix et dans l'ordre plutôt que de prendre en charge un pays dévasté » a fait remarquer le président en exercice de la CIRGL et hôte des assises, l’Angolais José Edouardo Do Santos.

Les questions de sécurité, la nécessité d’une paix durable et de développement ont tenu en haleine les participants à cette réunion au sommet. C’est ainsi, outre la question de la RDC, les chefs d’Etat présents à Luanda ont planché sur l’actualité de la République Centrafricaine, dont Denis Sassou-N’Guesso en est le médiateur international et bien d’autres questions touchant à la paix, la sécurité, la stabilité et le développement de l’Afrique.