Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan : le bilan de la répression monte à plus de 100 morts


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Juin 2019 modifié le 5 Juin 2019 - 20:21


Des manifestants bloquent les rues de Khartoum le 4 juin 2019. | ASHRAF SHAZLY / AFP
Des manifestants bloquent les rues de Khartoum le 4 juin 2019. | ASHRAF SHAZLY / AFP
Un nouveau bilan fait état de plus de 101 morts dans la violente répression des manifestations pacifiques à Khartoum, dans la capitale soudanaise. Ce nouveau bilan ressort d'un décompte des victimes dans les hôpitaux.

Lundi, des forces armées paramilitaires ont dispersé dans le sang des manifestants qui étaient rassemblés devant le quartier général de l'armée.

Une dizaine de corps ont également été retrouvés dans le Nil, à Khartoum.

L’opposition soudanaise a appelé mardi à poursuivre une campagne de désobéissance civile pour obtenir le départ des militaires.

Ce mercredi, Amnesty International a estimé que "les informations selon lesquelles des corps auraient été jetés dans la rivière démontrent la totale dépravation de ces soi-disant forces de sécurité."

Pour sa part, le Centre d'études pour le développement et la prévention de l'extrémisme (CEDPE) a appelé à une réaction ferme de l'Union africaine et des pays occidentaux, mettant en garde contre les prémices d'un régime dictatorial. Il préconise notamment l'envoi d'observateurs et la tenue d'élections d'ici 2020.

Les présidents gabonais et tchadien ont lancé aujourd'hui un appel aux parties prenantes de la crise au Soudan à faire preuve de retenue et à privilégier le dialogue pour sortir des situations difficiles.