Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : 5 partis d'opposition appellent à la responsabilité pour les désignations au CNDP


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 25 Juillet 2019 modifié le 25 Juillet 2019 - 23:45



Tchad : 5 partis d'opposition appellent à la responsabilité pour les désignations au CNDP. © Alwihda Info
Tchad : 5 partis d'opposition appellent à la responsabilité pour les désignations au CNDP. © Alwihda Info
Cinq partis politiques non regroupés de l'opposition ont animé jeudi, une conférence de presse à N'Djamena pour dénoncer "l'incapacité du chef de file de l'opposition" à organiser une assemblée générale pour la désignation consensuelle des 15 représentants de l'opposition à la CENI. Il s'agit des partis INC, USPR, PRET, UNDS et PDS.

"À la crise de légitimité du chef de l'opposition démocratique qui a longtemps divisé l'opposition censée incarner le changement auquel aspire le peuple tchadien, s'ajoute une autre crise, celle de la désignation de 15 personnes devant nous représenter tous au Cadre national de dialogue politique (CNDP)", selon les cinq partis regroupés autour d'une Entente.

D'après eux, "il est vrai qu'au regard de tout ce qui se passe, l'on ne voit que la division de l'opposition, en s'offrant en spectacle, donnant l'occasion à l'opinion de la discréditer. Mais à voir de près, le régime MPS n'est pas étranger à cette manoeuvre tendant à tirer les ficelles et manipuler une partie de l'opposition regroupée autour du chef de l'opposition démocratique, Félix Romadoumngar Nialbe quant à la désignation des 15 devant agir en notre nom."

Ils estiment que le fait que ce soit le régime qui donne des orientations sur la manière de procéder pour désigner les représentants de l'opposition, sans assemblée générale, est une insulte qu'ils ne peuvent "admettre sous aucun prétexte".

"Quand bien même le président de la République se permet de donner un ultimatum de deux jours pour organiser une assemblée générale, alors qu'il n'en a ni la qualité, le chef de file n'a pas pu le faire jusqu'à présent. Depuis le 16 juillet, nous en sommes au 10ème jour et c'est toujours le statut quo", souligne l'Entente.

Selon elle, "étant donné qu'on n'arrive pas à tomber d'accord sur une liste consensuelle, l'entente des 5 partis en appelle au sens de responsabilité du chef de file de l'opposition d'organiser dans un meilleur délai une assemblée générale pour que l'opposition désigne en toute transparence ses 15 représentants devant siéger au CNDP."

L'Entente suggère au chef de l'opposition démocratique et à l'ensemble de l'opposition de faire application du rapport entre le nombre des partis de l'opposition recensés qui est de 88, et le nombre de places qui lui sont dévolues.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)