Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad : Boko Haram et le web


Alwihda Info | Par ABGUIRENE Harba Absakine - 18 Février 2015 modifié le 18 Février 2015 - 12:08

Boko Haram ne s’hasardera jamais de faire face à l’armée tchadienne sur son propre territoire. Toute attaque de ce genre serait trivialement un suicide aveugle.


Le dernier message de Boko Haram, publié le 16 février 2015, montre sa faiblesse vis-à-vis de nos vaillantes forces de défenses et de sécurités qui sont en train de les chassés de leur bastion.

La victoire de nos forces et la mise en débandades de ces terroristes sont donc imminentes.

Toutefois, dans une telle guerre, asymétrique soit-elle et où l’ennemie a peur et n’a pas honte de se déguiser en civil, des précautions élémentaires doivent être prises. Raison pour laquelle une sensibilisation sur les issus que peuvent emprunter les terroristes est nécessaires.

En effet, BFM TV rapporte du Gardienne sur un article publié le 3 février 2015 que "les réseaux sociaux en particulier, prennent de plus en plus d'ampleur dans la communication d'organisations comme Daesh ou Boko Haram, et où les puissantes armées du monde sont largement présentes sur le web." Je ne saurais l’affirmé, mais j’espère qu’une unité de l’armée tchadienne serait aussi déjà présente sur le web.

De fait, il faut rappeler que Boko Haram ne s’hasardera jamais de faire face à l’armée tchadienne sur son propre territoire. Toute attaque de ce genre serait trivialement un suicide aveugle. Mais faut-il rappeler que la confiance n’exclut pas la méfiance ni encore le contrôle, exactement comme dans le monde de l’entreprise.

Notre rôle en tant qu'intellectuels tchadiens est donc de sensibiliser les novices du web notamment des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Badoo..) du danger présent sur internet. Il est tout à fait possible qu'un malveillant, y compris un terroriste (telque Boko Haram), utilise ce moyen pour mener ses actions, voire recruté. Alors il faut être vigilant sur les demandes d’amis que vous pourriez recevoir sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Badoo, les mails que vous pourriez recevoir etc… Pour illustration, sur Facebook les issus sont nombreux. Les groupes Facebook, les pages Facebook, les profils des personnalités tchadiennes sont des pistes pour s’infiltrer. C’est pourquoi le fait de savoir et d’informer ses proches qu’internet et en particulier les réseaux sociaux peuvent être utilisés pour des fins terroristes peut sauver des vies.

N’hésitez pas à consulter vos ainés ou d’informer les autorités compétentes à tout moment, si besoin se présente et sur le moindre détail. Loin de semer la terreur ni la panique mais il est impératif de ne pas jouer au malin sur ce genre de choses car on ne pourrait prévoir les dégâts.

ABGUIRENE Harba Absakine
Professionnel tchadien en sécurité informatique



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël