Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Conditions de vies précaires des détenus, le budget de la nourriture détourné


Alwihda Info | Par - 27 Mars 2017


L'Etat débloque un milliard de Francs CFA par an pour la nourriture des détenus, en signant des accords avec certains fournisseurs qui se préoccuperait plus de leur poche que des prisonniers.


Un soldat tchadien surveille des rebelles faits prisonniers à N'Djamena AFP/Archives Pascal Guyot
Un soldat tchadien surveille des rebelles faits prisonniers à N'Djamena AFP/Archives Pascal Guyot
La tension qui prévaut ces derniers temps dans la plupart des grandes prisons de N'Djamena, de Korotoro de Moussoro, de Kelo, d'Am Timan et d'Abéché serait dû à la sous-alimentation des détenus dans les cellules. 

Ces six prisons seraient régulièrement victimes du comportement très peu orthodoxe de leur grand fournisseur Sadick Mahamat Djamous qui mettrait à leur disposition des denrées alimentaires de qualité exécrable, où bien d'une manière insignifiante, d'après plusieurs sources concordantes, ce qui aurait contraint certains prisonniers à se révolter pour réclamer une alimentation décente, nous renseigne la même source. 

Le budget de 1 milliards FCFA pour la nourriture détourné ?

Pourtant, l'Etat débloque un milliard de Francs CFA par an pour la nourriture des détenus, en signant des accords avec certains fournisseurs qui se préoccuperait plus de leur poche que des prisonniers. 

Tant que l'État ne prendra pas des mesures draconiennes pour sanctionner sévèrement certains fournisseurs véreux, le risque de révolte s'agrandit dans toutes les prisons du Tchad.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 95415519 / 66304389 E-mail :... En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS