Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
MEDIAS

Tchad - Covid-19 : L’UJT fait le point sur l'appui aux médias


Alwihda Info | Par - 5 Juillet 2020


Le président de l'UJT, Abbas Mahmoud Tahir.
Le président de l'UJT, Abbas Mahmoud Tahir.
Le président de l'UJT, Abbas Mahmoud Tahir a fait hier à la maison de médias un point de presse pour faire le bilan de la gestion des 60 millions dédiés aux medias Tchadiens impliqués dans la lutte contre la COVID-19.

Depuis le début de la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus, l’ensemble des médias tchadiens, du public comme du privé, unanimement, se sont mis en ordre de bataille. Ils ont joué et continuent encore de jouer pleinement leurs rôles de vecteurs de communication, de canaux d’information, d’acteurs de sensibilisation et d’instruments de conscientisation, œuvrant pour contenir et éradiquer cette pandémie dans sa propagation vertigineuse.

Ces résultats ont motivé les hautes autorités du pays et le Comité de Gestion de la Crise Sanitaire à travers la sous-commission sensibilisation à mettre à la disposition des médias nationaux une somme de 60 millions.

Dans un souci de transparence et d’équité, à ce jour, l’UJT a pu servir cette somme à plus de 80 organes de la place jugés éligibles, selon le président Abbas Mahmoud Tahir. 

« Votre Union faîtière, l’UJT, a donc été chargée de servir aux médias du privé, la part qui leur revient : 60 millions de nos francs à distribuer à plus de 118 organes de presse. Il a fallu faire preuve d’une prouesse sportive remarquable pour y parvenir. Mais dans l’équité et la transparence, nous y sommes parvenus. Car, à ce jour, sur les 90 organes de presse éligibles, seulement une dizaine de radios communautaires et associatives des provinces qui, compte tenu des distances, sont en train d’être servies », a-t-il affirmé.

Sur l'ensemble du territoire national, tous les médias légalement reconnus qui sont en situation parfaite ou qui participent réellement à la lutte contre la crise sanitaire ont bénéficié de cette aide, infime soit-elle. « Comme vous le savez déjà, chacun de ces organes de presse reçoit entre 350 000 F CFA et 1 000 000 F CFA afin de continuer la lutte », précise Abbas Mahmoud Tahir, pour mettre l’accent sur la répartition.

L’UJT interpelle enfin les journalistes à poursuivre l’œuvre entreprise afin de développer des stratégies nouvelles et des programmes novateurs visant à booster la résilience de nos sociétés. « Car, il est une chose de réussir le contrôle et la riposte contre la maladie à Covid-19 mais faut-il encore survivre à cela et savoir vivre après cette crise », conseille le patron de l’Union des journalistes tchadiens.