Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Tchad : Et si Déby faisait exactement comme Kagamé ?


Alwihda Info | Par - 24 Juin 2014

Le Tchad est déçu de ses relations avec l'ex colonisatrice, la France. Rien n'avance et tout est au ralenti.


Le Président tchadien et ses homologues rwandais et libérien. Crédit photo : Sources
Le Président tchadien et ses homologues rwandais et libérien. Crédit photo : Sources
Le Tchad est déçu de ses relations avec l'ex colonisatrice, la France. Rien n'avance et tout est au ralenti. Les organisations de la société civile tchadienne, les diplomates, les hommes politiques, y compris le gouvernement de N'djamena se lassent de ce relation infertile qu'entretien leur pays avec les gaulois. S'il y'a un caractéristique communs à tous ces corps précités au Tchad, c'est ce parabole résumé en ce terme " arrêtons d'entretenir des relations avec ce pays sans foi ni humanisme, la France". Bien évidemment, l'on pourrait bien se demander pourquoi, les tchadiens dans leur ensemble abominent à ce point la politique de la France en Afrique et particulièrement au Tchad. Eh bien, la réponse est très pointue. Tous les pays africains qui ont vue hier, en la France, une amitié et une confiance sans report ont d'une manière ou d'une  autre regretté aujourd'hui. L'histoire a montré que la France n'est pas une amitié fondée sur les intérêts bilatéraux ou multilatéraux. Mais seuls ses intérêts comptent pour elle. Elle n'hésitera pas à vous vendre si elle estime que son interêt payerait le prix de votre amitié.
 
Paul Kagamé, le président rwandais, a vu juste et s'en est rendu
compte très tôt. Son pays a tourné le dos à la France et à cette
langue maudite qu'est "le français". Le gabonais Ali Bongo en'a appris à son dépend et essaye tant mieux que mal de s'éloigner de la gueule du monstre. Le Tchad et son président Idriss Deby étaient, pourtant patient, mais ont fini par craquer sous l'égoïsme français. Le pays de Toumaï ne veut pas être la seule victime pris au piège des gaulois. Alors décide d'agir et surtout avec les moyens diplomatiquement forts et réfléchis. Pour ce faire, le président tchadien s'efforce de tisser un toile araignée anti-gaulois, d'abord dans la sous région et ensuite en Afrique. Pour la première fois que, Deby parle de la souveraineté de son pays et en le reliant au péril de sa vie comme s'il parait décidé de rompre avec les flous français. Paul Kagamé s'en ait sorti brillamment et a libéré son pays et de ces malfaiteurs. Pourquoi pas Deby?
 

Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur