Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : L’ALTAM participe au forum marocain du digital sur le défi de l’éducation


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Septembre 2020


L’ALTAM participe au forum digital sur le défi de l’éducation organisé au Maroc. © Djimet Wiche/Alwihda Info
L’ALTAM participe au forum digital sur le défi de l’éducation organisé au Maroc. © Djimet Wiche/Alwihda Info
N'Djamena - Le président de l’association des lauréats tchadiens et amis du Maroc (ALTAM), Ibrahim Moussa, a animé vendredi une conférence de presse relative à la participation du Tchad au Digital Forum, placé sous le thème « les défis de l’éducation : défis et perspectives ». L'évènement est organisé en visioconférence du 18 au 21 septembre 2020 au Maroc.

Ce forum organisé par l’association des lauréats étrangers du Maroc (ASLEM), en collaboration avec l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et la Confédération des étudiants stagiaires étrangers du Maroc (CESAM).

Il vise principalement à mettre en place une plateforme de coopération universitaire en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle au profit des autres pays africains, en s’inspirant du modèle marocain.

Il s’agira de façon spécifique d’appuyer les Gouvernements des pays africains identifiés en matière de développement de compétences par le rapprochement des Universités africaines et celles du Maroc, d’encourager l’axe de développement et de renforcement du capital humain « Maroc-Afrique » qui vient en complément du travail abattu par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), au-delà de l’octroi de bourses d’études.

Ce forum permettra de faciliter et d’orienter les candidats vers les universités marocaines répondant aux besoins de compétences en Afrique, donner les informations pertinentes sur le système d’enseignement au Maroc.

Le président de l’ALTAM, Ibrahim Moussa, a dit que le forum digital permet d’unir les différentes universités africaines pour partager des expériences afin de répondre aux aspirations de jeunes africains dans le domaine d’emploi.

« Ce programme a pour objet principal de mettre en place une plateforme de coopération universitaire en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle au profit des autres pays africains en s’inspirant du modèle marocain », indique le président de l’ALTAM, Ibrahim Moussa.

Pour sa part, le secrétaire général de l’université virtuelle du Tchad, Abdoulaye Moussa, souligne que la formation des jeunes devra être en adéquation en fonction des besoin exprimés par le pays. « Je suis sûr qu’on a beaucoup de préoccupations à résoudre et le forum du Maroc nous offre déjà une opportunité », dit-il.