Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "Les attentes des populations sont restées sans réponses adéquates", déplore le CSAPR


Alwihda Info | Par - 28 Octobre 2020



Le Comité de suivi de l'appel à la paix et à la réconciliation (CSAPR) a organisé un forum d'échanges sur le bilan des réformes institutionnelles au Tchad entre les acteurs politiques et les leaders de la société civile pour la consolidation de la paix au Radisson Blu à N'Djamena.

Le CSAPR propose de restaurer le régime semi-présidentiel, respecter les droits démocratiques et politiques notamment la liberté de manifester, instaurer l'âge de 30 ans pour la candidature à la présidence de la République, organiser un referendum pour une éventuelle nouvelle modification de la constitution, et ouvrir et faciliter les candidatures indépendantes à toutes les élections. 

Le Comité demande également la suppression du serment confessionnel, du Haut conseil des collectivités autonomes et des chefferies traditionnelles et l'arrêt de l'organisation du Forum national inclusif qui "sert de prétexte pour valider les politiques partisanes au détriment de l'intérêt national".

Selon le 1er rapporteur du comité politique du CSAPR, Nodjindo Severi, sur le plan politique, la mise en oeuvre des réformes restent mitigées. "La tenue des élections au courant de l'année 2021 suscite des controverses et tensions au sein des acteurs politiques et de la société civile. après un travail de consultation citoyenne dans plusieurs villes et l'organisation d'un forum d'échanges regroupant différents groupes d'acteurs nationaux", indique-t-il.

Le CSAPR relève également que le processus de réformes institutionnelles n'est pas inclusif car il exclut une grande partie des tchadiennes et tchadiens. "Les réformes ont suscité beaucoup d'espoir pour le renforcement de l'unité nationale et de la gouvernance dans toutes ses dimensions. Les attentes des populations sont restées sans réponses adéquates. La déception des populations sur les différentes réformes entreprises reste perceptible", informe le CSAPR.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)