Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Un gouvernement de Transition attendu très prochainement


Alwihda Info | Par - 21 Avril 2021


La Charte de Transition, adoptée hier par le Conseil Militaire de Transition et ayant valeur de "loi d'Etat", prévoit dans ses articles 48 à 54, la mise en place d'un "Gouvernement de Transition" qui disposera de l'administration, des forces armées et de la sécurité.


Alors que le dernier gouvernement en place a fait l'objet d'une dissolution immédiate par décision du Conseil Militaire de Transition, la Charte de Transition, adoptée hier par le Conseil Militaire de Transition et ayant valeur de "loi d'Etat", prévoit dans ses articles 48 à 54, la mise en place de l'un des trois organes institutionnels principaux de la nation, soit d'un "Gouvernement de Transition" qui disposera de l'administration, des forces armées et de la sécurité.

Par équivalence au poste de Premier-ministre, la Charte de Transition prévoit la nomination par le Président du Conseil Militaire de Transition, le Général Mahamat Idriss Deby Itno, d'un "Secrétaire Général du Gouvernement de Transition" (SGGT). Ce dernier sera placé sour l'autorité du Président du Conseil Militaire de Transition pour la "coordination du travail gouvernemental". 

Les membres du Gouvernement de Transition seront sans surprise, nommés et révoqués par le Président du Conseil Militaire de Transition. Un Conseil des Ministres déterminera les domaines où le Président du CMT règlementera par voie de décrets simples. Toutefois, les ministres auront une double responsabilité tant devant le Président du CMT que devant le Conseil National de Transition qui s'inscrit comme l'organe législatif pendant cette période de transition (article 69 de la Charte de Transition).

Reste à savoir si l'effectif du gouvernement sera à l'identique du précédent ou plutôt réduit. Ayant fait l'objet d'une polémique, formellement, aucune disposition ne prévoit un quelconque serment confessionnel devant être prêté par les prochains membres du Gouvernement de Transition. 

L'autre question majeure qui se pose d'ores et déjà est celle de savoir si le Président du CMT, le Général Mahamat Idriss Deby Itno, fera le choix d'un gouvernement inclusif et diversifié tout en incluant les différentes voix politiques du pays et celles de la société civile afin de constituer un gouvernement d'union civile ou plutôt d'un gouvernement restreint et classique en termes de personnalités, sans prendre trop de risques. 

Dans le choix de la première option, est-ce que les personnes consultées seraient prêts à composer le Gouvernement de Transition ou garderont-elles leurs distances en signe de désapprobation politique conformément aux textes de la dernière constitution républicaine adoptée.

Par ailleurs, la Charte prévoit aussi la possibilité d'intégrer des membres de l'armée avec cette condition qu'ils soient déchargés de toute fonction militaire.

Il appartiendra au Gouvernement de Transition de conduire et exécuter la "politique de la nation" qui sera au préalable définie par le Président du CMT, le Général Mahamat Idriss Deby Itno. Ce qui s'apparente clairement aux fonctions ministérielles classiques sous l'ancien gouvernement du défunt Président de la République, le Maréchal Idriss Deby Itno. La conduite et l'exécution de cette politique s'exprimera notamment par des actions avec le Conseil National de Transition que ce soit dans l'élaboration des projets de lois ou propositions de lois où la consultation du Gouvernement de Transition sera nécessaire.
Sadam Ahmat
Rédaction d'Alwihda Info. En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Mai 2021 - 21:23 Tchad : la salubrité, un défi à N'Djamena


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)