Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des villageois sensibilisés sur la cohabitation pacifique


Alwihda Info | Par Alwihda - 18 Octobre 2019 modifié le 18 Octobre 2019 - 23:25



La mission de l'Union Nationale des Jeunes Cadres pour la Consultation et la Cohabitation Pacifique (UNJCP), dans le cadre de sa campagne de sa campagne de sensibilisation en faveur de la paix et la cohabitation pacifique, effectue depuis quelques jours une tournée à l'Est du Tchad notamment dans les zones touchées par de conflits intercommunautaires pour renforcer la paix et la cohésion sociale.

Cette campagne de sensibilisation entamée depuis le 5 octobre, conduite par le Secrétaire Général de l'UNJCP, SIDICK SOUGUI LONY et sa suite, s’est rendue au village Chikchika, localité située à une trentaine de kilomètre d'Abeché. Cette localité a été le théâtre de violences intercommunautaires ayant opposé deux communautés qui ont vécu en harmonie par le passé.

Arrivés dans ce village, les membres de L'UNJCP, devant un parterre de civils, ont appelé à la culture de la solidarité, du vivre ensemble et du désarmement de la population civile qui sont les conditions sine qua non d'une paix durable.

Pour sa part, le secrétaire général de l'Union Nationale des Jeunes Cadres pour la Consultation et la Cohabitation Pacifique('UNJCP), Sidick SOUGUI LONY a demandé aux agriculteurs et aux éleveurs d’entretenir la paix et la cohabitation pacifique entre les agriculteurs et éleveurs.

Il a exhorté la population de Chikchika à vivre en parfaite harmonie afin de prévenir la résurgence des affrontements intercommunautaire ayant entraîné des pertes en vies humaines.

« La province de Ouaddaï nous appartient tous. Nous sommes tous des Tchadiens et appelés à cohabiter ensemble. C'est à ce prix et seulement à ce prix que nous pouvons construire et développer notre chère patrie le Tchad », martèle le secrétaire général de l'UNJCP, SIDICK SOUGUI LONY.

La secrétaire générale du département de Ouarra, MARIAM DICKER a salué le travail de qualité abattu par l'UNJCP pour renforcer la paix et la cohabitation pacifique entre les différentes communautés. Elle exhorte les autres organisations de la société civile à imiter les actions salvatrice de l’association.

Selon elle, l'UNJCP à travers ses multiples campagnes, redonne de l'espoir au peuple tchadien et prône pour un Tchad sans haine où il fait beau vivre.

La numéro deux du département de Ouarra n'a pas perdu de vue le désarmement de la population civile. Pour elle, il est inconcevable qu'un civil détienne une arme à feu.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)