Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

Tchad : et si la médaille aux JO de Tokyo venait du tir à l'arc ?


Alwihda Info | Par Koffi Dieng - 3 Juillet 2021

Dans quelques semaines débuteront les jeux Olympiques de Tokyo. Cet événement pour les sportifs tchadiens est le moment de mettre en lumière leur culture, leurs valeurs mais également tous les sacrifices consentis depuis des années. Et c’est grâce à Israël Mardaye et Hourtou Marlyse, que les couleurs du pays pourront être représentées aux épreuves de tir à l’arc, en juillet prochain.


© Worldarchery
© Worldarchery
Israël Madaye est encore sur un nuage aujourd’hui. En effet sa qualification a été l’une des plus grandes joies de sa carrière de sportif jusqu’à ce jour. Il n’oubliera jamais le 30 août 2019 à Salé, au Maroc car sa qualification a été gagnée dans la douleur. En effet, malgré sa combativité et perdant son match en demi-finale contre un égyptien, il disait adieu à la qualification pour les JO.

Mais il restait l’espoir, très maigre certes, d’être repêché. En effet, si l’équipe mixte de l’Égypte se qualifiait pour la finale alors le tchadien serait qualifié pour les JO de Tokyo. Dès lors, afin de soutenir son champion, tout le peuple tchadien est devenu égyptien. Le miracle se produisit puisque l’équipe mixte d’Egypte remporta la demi-finale.

Les supporters tchadiens étaient en liesse. A tel point qu’on aurait pu croire que c’était le Tchad qui venait de remporter la compétition. C’était de la folie dans les rues de Salé et de Rabat. Les tchadiens étaient fiers et heureux de voir un des leurs qualifié. Quel honneur pour Israël Mardaye de voir notre peuple être derrière lui !

Quant à Hourtou Marlyse, après deux années passées au centre mondial de tir, haut lieu de formation et d’entraînement pour les athlètes à Lausanne, il est certain qu’elle est plus forte mentalement, physiquement et techniquement. Mais ce n’est pas tout. Elle a su s’entourer. Avec un entraîneur Coréen, spécialiste en la matière elle ne pouvait que progresser. Preuve en est, elle détient le record historique de 623 points en compétition officielle. 623 points, c’est le record féminin pour le Tchad mais également pour l’Afrique.

De retour au pays récemment et suite à la crise sanitaire, Hourtou Marlyse est fin prête pour espérer gagner une médaille. Tout le pays y croit et en est même certain.

Pour nos deux athlètes, la marche reste haute, mais à n’en point douter, ils vont prendre du plaisir à se confronter aux meilleurs archers mondiaux et à porter haut le bleu, l’or et le rouge. Pour Israël et Hourtou, tous les sacrifices consentis pourraient enfin payer. 

Mais n’oublions pas qu’il ne nous faut pas soutenir nos champions uniquement moralement. Le tir à l’arc Tchadien a des difficultés à survivre malgré la qualité de ses archers. Pour Israël et Marlyse, c’est la passion, la ténacité, la volonté, l’acharnement lors des entraînements et la soif de victoire qui leur ont permis d’atteindre un tel niveau. Il nous faut donc faire plus car l’équipe olympique nationale tchadienne se construit souvent grâce au tir à l’arc.

Quoiqu’il en soit, selon Colomb Nguélé, le président de la Fédération tchadienne du tir à l’arc « L’objectif, que nous recherchons, c’est de ramener des médailles, nous inscrire dans les annales olympiques du tir à l’arc et marquer ainsi l’histoire du Tchad ».

Soyons tous ensemble derrière nos champions et prions pour que la couleur de nos médailles soit de la même couleur que l’or de notre drapeau !