Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad : la décision de Trump doit unir les tchadiens


Alwihda Info | Par YAYA ALLATCHI - 8 Octobre 2017 modifié le 8 Octobre 2017 - 20:29


Donald Trump. Crédits photo : sources
Donald Trump. Crédits photo : sources
«Tous les tchadiens seront interdit d’accès aux Etats Unis d’Amérique à partir de 18 octobre 2017 ». Voilà la décision de TRUMP que certains internautes qualifient, non sans ironie, de  « TRUMP à trumpé le Tchad ».

Est-ce qu’il s’agit de tromper comme rouler dans la farine un ami, à qui on doit beaucoup pour sa sécurité mais qu’on veille s’en débarrasser pour plaire à un autre qui a les poches pleines? Ou bien tromper comme un éléphant qui donne un coup de grâce de sa toute puissante trompe à un arbre se trouvant au mauvais endroit pour le déraciner ou bien tout simplement il s’est trompé de cible ; dans tous les cas cette décision est un vrai coup de massue.

En revanche, ce qui est sûr, Monsieur TRUMP par ces étranges propos a mis les tchadiens aux bancs des accusés et tous dans le même sac. Figurez-vous, contrairement à notre propre appréhension, à tort : il Ya les tchadiens de la mouvance ; il y a les tchadiens de l’opposition démocratique ; il y a les tchadiens de l’opposition armée ; il y a aussi les tchadiens de la diaspora et il y a encore les tchadiens de l’exil ; il y a les tchadiens riches ; il y a des tchadiens pauvres et il y a encore et encore ! , mais pour  TRUMP c’est claire. Tout tchadien est un tchadien et c’est vrai !

Pourquoi ne nous accepterions-nous pas comme tel, en mettant de côté nos querelles intestines, pour faire plier ce monsieur aux allures folkloriques   qui, à l’image d’un chef schizophrène  décrète, jusqu’à la, une chose et son contraire à la fois, même de fois contre son propre peuple.

TRUMP, malheureusement pour lui, ignore (je le savais qu’Il n’est ni doué en géographie ni en histoire  et qu’il ignore même tout du Tchad  et des tchadiens) un vieil adage de chez nous qui dit que le petit scorpion, déterminé, peut défier (voire terrasser) le grand dromadaire. C’est pour dire que le tchadien est un  peuple fier et déterminé et toujours uni face à l’adversité.

Le défi de TRUMP n’est pas sans rappeler un autre que nous avons déjà vécu. En 1986(ça ne nous rajeuni pas, je l’avoue !) le chef de la coalition de l’opposition armée de l’époque, un certain GOUKOUNI WEDDEY a tout-à- coup tout abandonné au profit du pouvoir en place de l’époque. En fait, Il venait de découvrir que son allié libyen, en l’occurrence un certain MOUAMMAR KADHAFI n’a nullement l’intention, comme il le prétendait, de lui aider à conquérir le pouvoir, bien au contraire. Le but ultime   de ce dernier s’était avéré annexer purement et simplement le nord du Tchad  et asservir sa population. Alors que la coalition s’emparait d’une bonne partie du territoire avec l’aide des troupes libyennes, l’allier KADHAFI, pour prendre lui-même les rênes, ordonna  l’arrestation de monsieur GOUKOUNI qui se trouvait sur son sol. Pendant le siège  de son domicile, juste avant son arrestation GOUKOUNI,   malgré l’épée de Damoclès qui pèse sur lui, a rendu public un communiqué dans lequel il appelle tous ses éléments à rallier sans conditions le gouvernement du Tchad pour combattre à ses côtés le désormais ennemi libyen qui vient de lui montrer son vrai visage. Ce défi (pour KADHAFI, dorénavant tout Tchadien est soit un soumis, soit un ennemi à abattre) lancé à l’endroit des tchadiens fût le déclic. Tous les fils du Tchad se sont  unis comme un seul homme.
Ensemble ils ont combattu l’ennemi et l’ont  bouté hors du Tchad. Ironie du sort, et comme si l’histoire bégayait, un certain IDRISS DEBY faisait alors partie des chefs de ces intrépides et vaillants combattants qui par leur détermination, leur courage et leur fierté ont réussi à  libérer notre pays de l’occupation libyenne malgré l’effectif abyssal des soldats ennemis munis d’une armada digne de l’armée de l’URSS !

Il en sera ainsi pour quiconque mettrait le peuple tchadien au défi.

Les USA ne sont ni le monde moins encore l’Amérique de TRUMP  éternel. Bien des peuples avant nous, avec nous et sûrement après nous ont et auront à faire face aux caprices de certains présidents des Etats-Unis d’Amérique.

YAYA ALLATCHI, Ndjamena TCHAD.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël