Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Tchad : le CO.PRS, une nouvelle alliance de partis politiques de la majorité


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 16 Février 2020


Tchad : le CO.PRS, une nouvelle alliance de partis politiques de la majorité. © Mahamat Abdramane Ali Kitire/Alwihda Info
Tchad : le CO.PRS, une nouvelle alliance de partis politiques de la majorité. © Mahamat Abdramane Ali Kitire/Alwihda Info
Le coordonnateur national de la Coordination des partis politiques pour la République et le Socialisme (CO.PRS), Nguetolabaye Evariste a annoncé samedi que quelques partis politiques de la majorité présidentielle se sont réunis et ont signé un protocole d'accord le 24 janvier 2020.

Selon lui, ils se sont convenus de mettre sur pied un cadre de réflexion et de concertation dénommé le CO.PRS avec pour objectifs de conjuguer les efforts des membres et mutualiser les idées pour défendre non seulement le groupe, mais aussi le programme politique du chef de l'Etat, les acquis du Forum national inclusif, l'ensemble de la majorité présidentielle et préparer leurs militants et militantes pour la tenue des élections législatives et communales.

Nguetolabaye Evariste a déclaré que le CO.PRS apporte "son soutien sans faille au président de la République Idriss Deby pour ses actes concrets et louable en faveur de la nation tchadienne, et surtout un soutien total et indéfectible pour les futures échéances législatives qui se pointera à l'horizon."

La CO.PRS a condamné "les actes de détracteurs qui utilisent ces derniers temps les réseaux sociaux pour chercher à déstabiliser le pays en postant des fausses images", ainsi que "la déclaration de quelques partis politiques de l'opposition faite sur les antennes des radios en date du 7 février 2020, selon laquelle le chef de l'Etat n'a pas la volonté d'organiser les élections d'ici la fin de l'année 2020." 

"Nous réaffirmons à l'opinion que le chef de l'Etat a la ferme volonté d'organiser ces élections. la preuve en est que le processus des élections a été déclenché hier 14 février par la publication du programme par la CENI", a souligné Nguetolabaye Evariste.

Il s'est également félicité de l'annonce d'intégration de 20.000 jeunes diplômés à la Fonction publique en 2020.