Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le complexe industriel des abattoirs du Logone inauguré


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 29 Février 2020



Le président Déby inaugure le complexe industriel des abattoirs du Logone, le 29 février 2020 à Moundou. © Alwihda Info
Le président Déby inaugure le complexe industriel des abattoirs du Logone, le 29 février 2020 à Moundou. © Alwihda Info
Le président de la République Idriss Déby a inauguré samedi à Ngara, village situé à 7 km au sud de la ville de Moundou, le nouveau complexe industriel des abattoirs du Logone.

Le complexe industriel conçu par une société australienne, comprend plusieurs compartiments dont le quartier des viandes, la chambre froide, la chambre de packaging adaptée qui permet d'éviter toute contamination, une zone d'emballage et de pesage.

Selon les explications de la société, après l'emballage, s'en suit l'entreposage dans des palettes, avant un stockage dans des frigos de congélation. La viande peut ensuite être commercialisée au Tchad ou exportée à l'étranger.

S'agissant des os, ils vont être transférés dans les zones de sous-produits pour faire de la farine animale. "Rien n'est perdu, tout est transformé", assure la société.

La viande congelée tchadienne pourra être conservée pendant six mois en l'état.

Le président Déby inaugure le complexe industriel des abattoirs du Logone, le 29 février 2020 à Moundou. © Alwihda Info
Le président Déby inaugure le complexe industriel des abattoirs du Logone, le 29 février 2020 à Moundou. © Alwihda Info
Ces derniers jours, la société a procédé aux premiers tests de traitement de viande. Ces tests vont se poursuivre pendants les prochaines semaines.

Des industriels maliens ont fait le déplacement au Tchad pour comparer la qualité de la viande tchadienne. Ils se sont dit surpris de la qualité du bétail et de la viande tchadienne.

Le président Idriss Déby a proposé à l'entreprise de construire un second complexe au Tchad. Elle s'est dit prêt et fier d'accompagner le Tchad dans ce prochain projet.

"Il serait souhaitable que la connexion électrique puisse s'effectuer dans de bons délais. Nous avons cinq groupes électrogènes que nous avons placé pour donner une autonomie à l'abattoir, mais le coût va représenter un handicap pour l'exploitation de l'abattoir", a expliqué un responsable de l'entreprise au chef de l'Etat qui a promis une solution rapide.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)