Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : le président confie le poste d'ambassadeur de France à Kedallah Younous


Alwihda Info | Par Mahamat Issa Gadaya, Malick Mahamat - 3 Décembre 2020


Kedallah Younous Hamidi est le nouvel ambassadeur du Tchad en France. Il a été nommé par décret du chef de l'État signé le 18 novembre 2020  et succède à Amine Abba Sidick, nommé le 14 juillet 2020 au poste de ministre des Affaires étrangères.

L'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Tchad en France a Juridiction sur l'Espagne, le Royaume Uni, l'Irlande du Nord, le Portugal, la République de Chypre, le Saint Siège, l'État de Malte et l'UNESCO.

Le dernier poste occupé par Kedallah Younous Hamidi est celui de gouverneur de Sila. Le 10 août 2019, quelques jours après sa nomination par décret du chef de l'Etat, Kedallah Younous Hamidi est installé à Goz Beida en tant que nouveau gouverneur dans un contexte très tendu, marqué par des affrontements intercommunautaires meurtriers.

Alors que la cérémonie a lieu dans le chef-lieu de la province, de "violents conflits inter-ethniques se déroulent de plein feu avec des bagarres dans la zone de Kerfi", informe au micro l'ex-directeur général du ministère de l'Administration du territoire, Mahamat Zene Alhadj Yaya qui procède à l'installation. 

Le précédent gouverneur Ahmat Hissein Mougouni sera d'ailleurs absent lors de la cérémonie de passation. Il s'est rendu de toute urgence sur le terrain. La zone était impraticable et a nécessité le déploiement de forces armées par hélicoptère et en moto.

Quelques mois après, la zone est pacifiée grâce à d'intenses efforts de terrain et l'instauration d'un état d'urgence. Décoré par décret du chef de l'État pour "mission accomplie" puis appelé à d'autres fonctions, Kedallah Younous a également reçu un hommage de la population de Sila qui s'est fortement mobilisée à la place de l'indépendance de Goz Beida le jour de la passation de service avec son successeur.

Un long parcours dans l'administration publique

Né à Moussoro vers 1958, Kedallah Younous Hamidi a fait ses études au collège d'enseignement général (CEG) de Moussoro, au lycée Franco-arabe d'Abéché, à l'École nationale d'administration (ENA) du Tchad et à l'Institut international d'administration publique de Paris (IIAP). L'administrateur civil a également fait une préparation militaire supérieure (PMS) à l'école des officiers (classe 76). 

En tant qu'administrateur civil, Kedallah Younous a occupé plusieurs postes de responsabilité : gouverneur de la province du Dar Sila, de l'Ennedi, du Lac, du Ouaddaï, du Chari Baguirmi, du Wadi Fira, du Logone Oriental. Il a également occupé les fonctions de conseiller technique du Président de la République chargé de la communication, conseiller technique du Président de la République chargé de l'administration territoire et des chefferies traditionnelles, ministre de l'Administration du territoire, ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, conseiller technique du Président de la république chargé de la fonction publique et du travail, ministre de la Santé publique, directeur commercial d'Air Tchad, consul général du Tchad à Djeddaa (Royaume d'Arabie saoudite), préfet du Bourkou-Ennedi-Tibesti (BET), préfet du Kanem.

Au titre des distinctions honorifiques, le chef de l'État l'a élevé au grade de chevalier, officier et commandeur de l'Ordre national du Tchad.

SILA GOZ BEIDA
  • SILA GOZ BEIDA
  • SILA GOZ BEIDA
  • Tchad : la rafle au Sila, les civils désemparés
  • Tchad : la rafle au Sila, les civils désemparés
  • Tchad : la rafle au Sila, les civils désemparés

Militaires Forces défense et de sécurité province de Sila Goz Beida 11 août 2019
  • Militaires Forces défense et de sécurité province de Sila Goz Beida 11 août 2019
  • SILA GOZ BEIDA
  • Tchad : la rafle au Sila, les civils désemparés
  • Tchad : la rafle au Sila, les civils désemparés
  • Tchad : la rafle au Sila, les civils désemparés