Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : les fêtes se préparent timidement, malgré le faible pouvoir d'achat


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 20 Décembre 2019


Tchad : les fêtes se préparent timidement, malgré le faible pouvoir d'achat. © Alwihda Info/M.M.T.
Tchad : les fêtes se préparent timidement, malgré le faible pouvoir d'achat. © Alwihda Info/M.M.T.
En cette fin d'année, le faible pouvoir d'achat des tchadiens n'a pas empêché les vendeurs d'objets de décoration et de cadeaux d'exposer leurs marchandises pour les fêtes, dans quelques artères bitumées de la capitale N'Djamena.

Des guirlandes, des sapins, des bonnets de noël, des peluches, des sacs pour enfants, des poupées ou encore d'autres jouets, les articles sont divers et variés, de quoi attirer la clientèle.

A Moursal, dans le 6ème arrondissement, Atom Adoum, jeune vendeur d'objets décoratifs pour Noël, explique que les préparatifs des fêtes de fin d'année ne ressemblent pas aux années antérieures. "Beaucoup de personnes viennent pour demander les prix et repartent. Elles disent que pour le moment, elles n'ont pas d'argent et qu'elles vont attendre la fin de mois", confie le jeune vendeur qui prend son mal en patience.

Tchad : les fêtes se préparent timidement, malgré le faible pouvoir d'achat. © Alwihda Info/M.M.T.
Tchad : les fêtes se préparent timidement, malgré le faible pouvoir d'achat. © Alwihda Info/M.M.T.
Du côté des acheteurs, cette timidité dans les achats est justifiée par la situation sociale. Diongoussou Evrard explique que "les familles se préparent tout de même pour les fêtes. Malgré les difficultés sociales, dans l'ensemble tout va bien."

D'autres acheteurs notent des améliorations par rapport à l'année dernière qui a été très difficile. "Cette année ça ira dans l'ensemble. Jusqu'à maintenant, on est entrain de chercher de quoi fêter. Le problème est qu'au marché, quelques fois, les prix des articles sont élevés, ce qui fait que les gens n'ont pas assez d'argent pour se préparer", affirme un fonctionnaire.

Dans les familles, c'est avec les moyens du bord que les fêtes se préparent, dans la modestie mais avec convivialité et solidarité. Certains salariés comptent sur le salaire de cette fin de mois pour acheter des habits aux enfants et d'autres cadeaux.