Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : un colloque sur la sécurisation du foncier agro-pastoral se tient à Ndjamena


Alwihda Info | Par Abakar Adoum N’gaye - 23 Novembre 2021


La capitale du Tchad abrite, du 23 au 25 novembre 2021, un colloque régional sur la sécurité du foncier agro-pastoral sous le thème : « Sécuriser le foncier agro-pastoral et prévenir les conflits agro-pastoraux en Afrique du Centre et de l’Ouest ».

Ce colloque portera sur quatre axes principaux : processus d’élaboration des politiques foncières légitimes et légalisées, statuts des terres agro-pastorales et des communs pastoraux, dispositifs de gouvernance responsable du foncier agro-pastoral et les mécanismes d’information et de défense des droits par les agriculteurs et les éleveurs. Au cours de la cérémonie officielle d’ouverture des travaux, le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Dr Abderahim Awat Atteib, a souligné que « le Tchad est un pays pour lequel l’élevage et l’agriculture constituent les principaux piliers de son économie, mais la gestion actuelle des ressources naturelles fait souvent l’objet des conflits entre usagers, avec des conséquences parfois très tristes. »

Pour le ministre Aderahim Awat, la réflexion sur la sécurisation du foncier agro-pastoral doit s’inscrire dans une perspective portant sur la viabilité économique et sociale de ces principaux piliers de l’économie nationale. Le cadre législatif et règlementaire régissant l’accès au foncier et autres ressources naturelles, n’est pas en phase avec le contexte actuel.

Au regard de ces constats, la problématique du foncier agro-pastoral mérite une réflexion plus approfondie, a conclu le ministre. Quant au représentant de la délégation de l’Union européenne, Didier Carton explique que l’organisation de ce colloque entre dans le sillage de la stratégie Sahel, du Programme indicatif national(PIN) du 11ème PED secteur « gestion durable des ressources naturelles ». Selon lui, les enjeux et défis de la sécurisation du foncier agro-pastoral méritent d’être analysés et traités, lorsqu’on sait que le socle de l’économie tchadienne et régionale est basé sur l’agriculture et l’élevage.