Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : Trois présumés trafiquants de drogue interpellés et présentés à la presse à Lomé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 18 Septembre 2020


Togo : Trois présumés trafiquants de drogue interpellés et présentés à la presse à Lomé. © DR
Togo : Trois présumés trafiquants de drogue interpellés et présentés à la presse à Lomé. © DR
Lomé - Dans la nuit du 14 au 15 septembre 2020, les agents de sécurité ont intercepté sur le tronçon Ségbé-Adidigomé, un bus de transport en commun, en provenance du Ghana avec à son bord, plusieurs colis dont certains contenant une importante quantité de drogue à haut risque (Cannabis) dissimulée dans les friperies.

En effet, les agents de la cellule sécuritaire ont, au cours de leur patrouille, intercepté et soumis au contrôle, ce bus de 60 places d’immatriculation ghanéenne GT 21 F-GH venant du poste frontière de Ségbé. La fouille d’un colis suspect a conduit à la découverte de pains de cannabis dissimilés dans des friperies. C’est ainsi que le bus a été conduit dans l’enceinte du ministère de la Sécurité et la Protection civile où une fouille minutieuse de l’ensemble des colis a permis la saisie de 1784 pains de cannabis d’un poids total de 1541, 60 kilogrammes.

Le bus avait à son bord trois présumés trafiquants (un béninois, un ghanéen et un togolais) chargés de convoyer la drogue du Ghana vers le Bénin en passant par le Togo. Ces individus ont été présentés à la presse, le mercredi 16 septembre 2020 à Lomé par les agents de sécurité qui ont mené l’opération.

Selon les responsables de cette cellule sécuritaire, les trafiquants, pour échapper au service de contrôle utilisent généralement des véhicules de transport en commun ou des camions ayant une grande capacité de chargement pour le transport transnational de la drogue dissimilée dans des ballots de vêtements pour faire croire à un commerce de friperie.

Pour eux, c’est le lieu d’appeler une fois encore tous les acteurs et particulièrement la population togolaise à plus de vigilance et à collaborer avec les services de sécurité, afin de démanteler ces réseaux de trafic qui, par leurs actions, nuisent à la société et sapent les efforts de développement. Quant au trois individus arrêtés, ils répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes. Notons que cette opération entre dans le cadre de la lutte contre la criminalité transnationale, placée sous la houlette de l’Office centrale de répression du trafic illicite de drogue et du blanchiment (OCRTIDB), une structure qui relève du ministère de la sécurité et de la protection civile.