Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : la gratuité des inscriptions aux examens officiels a coûté 1,9 milliards FCFA à l’État


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Août 2021

La prise en charge par l’Etat togolais des frais d’inscriptions aux différents examens pour le compte de l’année scolaire 2020-2021 a coûté 1,9 milliard de FCFA, selon des informations rendues publiques ce lundi 2 août 2021 par la présidence togolaise.


Togo : la gratuité des inscriptions aux examens officiels a coûté 1,9 milliards FCFA à l’État. © RT
Togo : la gratuité des inscriptions aux examens officiels a coûté 1,9 milliards FCFA à l’État. © RT
Ce montant, indique la source, a permis de couvrir l’inscription de plus de 484 755 candidats aux différents examens scolaires au Togo, notamment le CEPD, le BEPC, le BAC1, le BAC2 et le BTS. Également, les candidats aux examens professionnels comme le CFA, BT, CQP, BEP, CAP et DTSA ont bénéficié de la mesure de gratuité.

L’exemption de frais d’inscription aux différents examens, a été décidée par le Chef de l’Etat Faure GNASSINGBE, qui avait fait de cette mesure, une de ses promesses de campagne lors de la présidentielle de 2020. Il est à rappeler qu’afin d’améliorer le taux de scolarisation et de réussite des élèves aux différents examens, les autorités togolaises ont pris plusieurs initiatives notamment le programme « School Assur », l’exonération des frais scolaires pour les préscolaires et primaires, le programme des cantines scolaires.

Et si le programme des cantines scolaires a permis à plus de 97 000 apprenants d’avoir des repas chauds pour un coût total d’environ 22 milliards FCFA, et amélioré le taux de scolarisation de 9,4% au Togo, « School Assur » a eu des résultats dont se félicitent les autorités togolaises.

Au total, 2.546.131 prises en charge gratuites des élèves en consultations, analyses, pharmacies, hospitalisations et chirurgies. S'agissant de la gratuité des frais de scolarité aux préscolaires et scolaires, elle a permis l’augmentation des effectifs, avec un taux d’accroissement moyen estimé à 12%, indiquent les informations.