Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : les recettes touristiques chutent de 64% en 2020 à cause du Covid


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 28 Septembre 2021


Togo : les recettes touristiques chutent de 64% en 2020 à cause du Covid
La communauté internationale a célébré le 27 septembre 2021, la Journée mondiale du Tourisme. L’évènement qui est à sa 42ème édition a été l’occasion pour le ministre de la Culture et du Tourisme du Togo, Pierre Kossi Lamadokou, de dresser à travers un message de circonstance, le bilan dans le secteur touristique au Togo au cours de ces deux dernières années. Selon le membre du gouvernement, le secteur du tourisme a enregistré 481 706 arrivées de touristes au Togo en 2020, contre 946 376 en 2019, ce qui marque une baisse de 49,10%.

Cette baisse des fréquentations, imputée aux effets de la pandémie mondiale du Covid-19, sur fond de restrictions sanitaires et de fermeture des espaces aériens, a rejailli naturellement sur les recettes, où l’on note aussi une baisse de 64%, passant de 53 milliards de FCFA enregistrés en 2019, à seulement 19 milliards de FCFA en 2020. Pour le ministre Lamadokou, ces modestes performances liées aux conséquences « désastreuses » de la pandémie, marquent du reste un « retour en arrière », après les progressions observées entre 2017 et 2018, contrastent avec l’ambition des autorités togolaises de booster le secteur touristique. Et pour faire face aux défis engendrés par la crise sanitaire, le ministère du Tourisme préconise une meilleure mise en valeur des infrastructures touristiques, et la stimulation du tourisme local.

A ce sujet, le gouvernement a annoncé ce mois-ci, un recensement de ses établissements touristiques, afin « d’en assurer une meilleure visibilité et de faire du tourisme un secteur à forte valeur ajoutée aussi bien sur le plan national qu'international ». Il faut noter qu’à l’échelle mondiale, les chiffres ne sont guère reluisants, avec une chute de 74% des arrivées internationales, un milliard d’arrivées en moins par rapport à 2019, et une perte de recettes d’exportation estimée à 1300 milliards de dollars, « les plus mauvais résultats de l’histoire », selon le ministre qui a cité l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).