Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Un monitoring sur mesure des médias centrafricains fait par le HCC en avril 2019


Alwihda Info | Par Arsène-Jonathan Mosseavo - 9 Juin 2019 modifié le 9 Juin 2019 - 19:30


Un monitoring sur mesure des médias centrafricains fait par le HCC en avril 2019. © DR
Un monitoring sur mesure des médias centrafricains fait par le HCC en avril 2019. © DR

Le Haut Conseil de Communication (HCC) a réuni quelques représentants des médias le 7 juin 2019 pour présenter le rapport de monitoring des médias centrafricains d’avril 2019. L’objectif de cet exercice est de rendre public ce qui se dit et s’écrit au niveau de certains organes ciblés. L’absence des outils performants pour le monitoring n’a pas permis de faire un travail de qualité selon les règles de l’art. Il fallait faire avec les moyens de bord. 5 radios les plus écoutées émettant à Bangui (radio Centrafrique, radio Notre-Dame, radio Ndéke luka, Fréquence Rjdh et Bangui Fm)  et 10 journaux paraissant quotidiennement (Le Citoyen, Centrafric Matin, l’Expansion, Adrénaline Info, l’Agora, l’Hirondelle, la Fraternité, le Confident, le Démocrate et Médias+) ont fait l’objet d’étude et de suivi systématique durant le mois d’avril 2019, souligne le rapport.
 

En somme, les informations diffusées et publiées par les médias suivis restent encore déséquilibrées, lacunaires et mal documentées. Le rapport sur mesure du HCC, relève en terme de qualité une dizaine de manquements axés sur les incitations à la révolte, les injures publiques, les accusations sans preuves, et l’absence de rigueur signe d’un amateurisme. 
 

Pour la presse écrite les annonces occupe plus d’espace soit 17, 36% suivi de près par des sujets sur la politique (16,9%) suivi des sujets sur la réconciliation nationale (9,64 %)- l’actualité internationale et humanitaire (6,99%)- diplomatie/coopération (5,80%)- actions gouvernementales (5,19%). Les thèmes sur les l’agriculture, l’élevage et les Violences Basées sur le Genre sont moins traités. 
 

Pour la presse audiovisuelle, la radio Fréquence Rjdh totalise plus de secondes dans les espaces consacrés aux différents thèmes informations (21652 secondes) suivi de loin par radio Notre-Dame (7594 s) Bangui Fm (6463s) et radio Ndeke luka (6122 s).  
 

La Vice-présidente du HCC Edith Isabelle Vackat, et le conseiller Hubert Mary Djamany, ont saisi cette occasion pour exhorter les médias centrafricains à faire preuve de professionnalisme afin d’améliorer les contenus des grilles de programmes en général et des informations en particulier. 
 

Les observateurs analystes du HCC ont remarqué durant le monitoring d’avril 2019 la méconnaissance et le non respect de l’éthique et la journalistique qui font que les dérapages sont fréquents dans un contexte ou la concurrence pousse au scoop sans vérification et recoupement de l’information, à cela s’ajoute le sensationnel. Des efforts sont encore à faire pour  la maitrise de certains genres journalistiques  (reportage, enquête, portrait, analyse, etc.)
 

Ce monitoring fait par le HCC a bénéficié du soutien de l’ONG Internews dans le cadre du projet CONNECT, financé par l’USAID.