Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Vers la création d’une agence de promotion des exportations et des investissements au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 21 Décembre 2017 modifié le 21 Décembre 2017 - 14:35


Lomé - Les experts du Ministère du Commerce, de la Promotion du Secteur Privé et ceux du Centre du Commerce International prennent part ce mardi à Lomé à un atelier de validation portant sur l’étude de faisabilité de la création d’une agence togolaise de promotion des exportations et des investissements.

En réalité, il s’agit pour les participants à cette rencontre, de plancher non seulement sur les conclusions et recommandations du comité mis en place à cet effet, mais aussi sur les projets de structure de gouvernance, le cadre organique et les services d’appui élaborés qui accompagneront cette future agence.

Selon Afi Afawoubo, directrice du conditionnement et de la métrologie légale au ministère du Commerce et de la promotion du secteur privé, il est important de se lancer dans un véritable processus de transformation et de création de valeurs ajoutées nécessaires à la réalisation d’excédents commerciaux. La situation du commerce extérieur du Togo s’explique par une faible exploitation des potentialités d’exportation, due essentiellement à une coordination insuffisante entre les structures d’appui, à des problèmes liés aux normes sanitaires et phytosanitaires et à l’absence d’une structure d’exportation pour mettre à la disposition des acteurs du commerce, des informations utiles sur le marché à l’export.  « C’est fort de ce constat que le gouvernement s’est engagé, avec l’appui de ces partenaires, à mettre en place un véritable mécanisme visant à promouvoir les exportations du Togo pour améliorer sa balance commerciale », a-t-elle précisé.

Le Togo est considéré dans la sous-région comme un carrefour d’échange commercial à cause de son port en eau profonde. Le pays exporte le phosphate, le ciment, les produits agricoles traditionnels comme le coton, le café, le cacao et les produits non traditionnels comme le soja, les noix de cajou, le sésame, les fruits et légumes. Les produits agricoles sont exportés à l’état brut. La création de ce cadre structurel sera un atout pour booster le commerce extérieur du Togo. Il viendra donc répondre aux besoins du secteur privé et contribuer au développement économique du pays en l’aidant à réduire sa dépendance budgétaire, à financer sa croissance, bref, à devenir un pays émergent.

Notons qu’à l’issu des travaux, les parties prenantes devront être en mesure de soumettre aux autorités togolaises un document retraçant, entre autres, le mandat et la mission de l’agence, sa structure de gouvernance et son cadre organique, les sources de son financement et les services d’appui à la promotion des exportations et des investissements. Ces informations permettront au gouvernement togolais de diligenter les procédures administratives nécessaires pour la mise en place effective de cette nouvelle agence.

Précisons enfin que cet atelier de validation de l’étude de faisabilité pour la création  de ladite agence s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la compétitivité et à l’intégration régionale (PACCIR-UEMOA) soutenue par l’Union européenne.