Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Visite de travail au Togo de la secrétaire général adjoint de l'ONU, Haut Représentant pour les affaires de désarmement


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Juillet 2018 modifié le 6 Juillet 2018 - 02:56


La secrétaire général adjoint des Nations Unies et Haut Représentant des Nations Unies pour les affaires de désarmement, Madame Izumi NAKAMITSU. CRÉDITS : DR
La secrétaire général adjoint des Nations Unies et Haut Représentant des Nations Unies pour les affaires de désarmement, Madame Izumi NAKAMITSU. CRÉDITS : DR
Pour son tout premier déplacement en Afrique en tant que Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Haut Représentant des Nations Unies pour les affaires de désarmement, Madame Izumi NAKAMITSU (Japon), se rendra à Lomé au Togo du 04 au 06 juillet 2018.

Au cours de son séjour, la Haute représentante procédera le 05 juillet 2018 à la réception officielle des nouveaux locaux offerts par la République Togolaise pour servir de siège au Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC). A la même occasion, seront lancés officiellement, les activités d’un projet d’appui au marquage des armes, à la réhabilitation de magasins et à la destruction des armes, munitions et autres matériels connexes devenus obsolètes au Togo.

Mme Izumi NAKAMITSU a pris ses fonctions de Secrétaire général adjoint et Haute Représentante pour les affaires de désarmement le 1er mai 2017. Auparavant, elle occupait le poste d’Administratrice assistante du Groupe de réponse aux crises du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) depuis 2014.

L’UNREC a été créé par la résolution 40/151G de l’Assemblée générale des nations Unies en 1986, avec son siège à Lomé au Togo. L’UNREC, en tant que centre régional du Bureau des Nations Unies pour les affaires de désarmement (UNODA), a pour mandat de fournir, sur demande, un appui aux initiatives et aux efforts menés par les Etats membres africains des Nations-Unies en vue de réaliser des mesures de paix, de sécurité, de contrôle des armes et le désarmement ainsi que pour remplir leurs obligations vis-à-vis des instruments internationaux relatifs au désarmement. A cet égard, le Centre mène des actions visant à restaurer la confiance et à appuyer le renforcement du secteur de sécurité du désarmement, la démobilisation et la réintégration des combattants. Il existe deux autres centres régionaux pour le désarmement dans le monde, à Lima, au Pérou, pour l'Amérique latine et les Caraïbes et à Katmandou, au Népal, pour l'Asie et le Pacifique.