Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Abdelkerim Idriss Deby : "diverses crises empêchent le développement de la prospérité"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Décembre 2018 modifié le 5 Décembre 2018 - 18:21


L'actuel coordonateur militaire au ministère des Affaires étrangères et nouveau président du comité permanent, Abdelkerim Idriss Deby Itno s'est réjoui du choix porté sur le Tchad pour abriter les travaux de la 47ème réunion des experts du Comité permanent des Nations unies chargé des questions sécuritaires en Afrique centrale.


45eme réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale. © DR
45eme réunion du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale. © DR
La 47ème réunion des experts du Comité permanent des Nations unies chargé des questions sécuritaires en Afrique centrale se tient depuis hier, lundi 3 décembre à N’Djaména. Les défis sécuritaires dans la sous-région ont été abordés au cours des travaux qui prennent fin le 7 décembre prochain.

Des délégations de l'Angola, du Burundi, du Cameroun, de la République centrafricaine, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale ainsi que la partie tchadienne se penchent pendant plusieurs jours sur les problématiques liées à l'insécurité, l'extrémisme violent, les groupes armés et le terrorisme en Afrique centrale.

Le président sortant du comité permanent, Jean Didier Clovis Ngoulou a remercié les Etats pour leur collaboration et leur confiance. Le Tchad assure désormais la coordination pour six mois avec à sa tête Abdelkerim Idriss Deby Itno.

L'actuel coordonateur militaire au ministère des Affaires étrangères et nouveau président du comité permanent, Abdelkerim Idriss Deby Itno s'est réjoui du choix porté sur le Tchad pour abriter les travaux. "Nos travaux se déroulent dans un contexte inédit, traversé par diverses crises qui empêchent le développement de la prospérité tant recherchée de nos peuples de la sous-région. Ces problèmes sont exacerbés par la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petits calibres, majeurs sujets de nos préoccupations", a-t-il expliqué.

Le rapport d'activité du bureau sortant a été présenté au cours de cette réunion.