Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Accès à l'électricité en Afrique : priorité pour les gouvernements et pour le développement


Alwihda Info | Par AMA - 18 Novembre 2017

Deux ans après le début du contrat de gestion entre Veolia-Seureca et Electricité de Guinée les temps de coupures ont été réduits de 40% grâce au renforcement des installations.


CONAKRY, Guinée, 17 novembre 2017,-/African Media Agency (AMA)/- Les premiers résultats démontrent l'évolution positive de tous les axes de la transformation. Pour les populations cela représentent 90 000 compteurs posés afin de mieux maitriser les consommations et réduire les problèmes de facturation par forfait ; la remobilisation des équipes commerciales a permis d'augmenter de 57% le taux d'encaissement contribuant au redressement du secteur. La montée en compétence de l'entreprise a également connu une évolution avec des plans de formation importants visant à renforcer les capacités des agents. 

L'accès à l'électricité est un point central des politiques publiques africaines, avec un taux d'accès d'environ 28% en 2014 selon la banque mondiale, le Président de la république de Guinée, Alpha Condé a placé, dès 2010, l'accès à l'électricité pour tous au cœur des priorités du pays. Il était donc capital de permettre à l'entreprise nationale Electricité de Guinée - EDG de sortir d'une crise structurelle et opérationnelle rapidement. C'est dans ce cadre, qu'EDG a signé en 2015 un partenariat avec Veolia-Seureca, le Gouvernement Guinéen et la Banque Mondiale. Pour permettre à l'entreprise de retrouver la plénitude de ses moyens de production et d'accroître le service aux populations, trois axes principaux ont été définis : amélioration de la performance commerciale, de la performance technique et la transformation d'entreprise. 

Le contrat de gestion entre EDG et Veolia-Seureca pour 4 ans vise à remplir des objectifs concrets sur ces 3 axes principaux, c'est une véritable stratégie de redressement qui est mise en place au bénéfice des populations. 

A mi-parcours, des réalisations sur la performance commerciale au niveau du service client ont été concrétisées. Un centre d'appel pour le dépannage 24/7 permettant aux clients de bénéficier de services plus efficaces et plus rapides a été lancé avec « d'Allo ! EDG ». Ce dispositif a permis de mettre à jour la base de clients avec plus de 11 751 nouveaux contacts et d'apporter un meilleur service. 

La réhabilitation des moyens de production a été améliorée grâce aux performances techniques la gestion des travaux. EDG a remis en service une centrale thermique à Conakry afin de fournir 30 MW de capacités disponibles supplémentaires. Les indicateurs des performances de ventes montrent à présent une hausse de 40% ce qui a permis d'accroître la desserte. 

Enfin, le plan de redressement en cours permet à EDG de revoir en profondeur ses processus, de se moderniser et de piloter son équipe. Dans cette optique, une attention particulière a été portée à la formation et aux compétences : 8 agents ont été formés sur le Campus Veolia aux habilitations électriques et 5 agents ont été formés aux meilleurs standards de la relation client. Et ce n'est qu'un début car des formations sont prévues pour l'ensemble du personnel. 

Pour les deux ans à venir, et dans une perspective à plus long-terme, le plan de redressement en cours vise à assurer la desserte par la réhabilitation et l'extension des réseaux pour accroître le taux de desserte, à augmenter les revenus de l'entreprise afin de lui donner des marges de manœuvre notamment par un meilleur recensement de la clientèle, à continuer de transformer l'entreprise et à former la relève avec un plan de formation ambitieux.
 
« A partir de 2017, nous passons à une seconde phase en accélérant le rythme des mesures prises pour enclencher le redressement de l'entreprise et atteindre les objectifs ambitieux du contrat de gestion » explique Abdenbi ATTOU, Administrateur Général. 

Distribué par African Media Agency (AMA) pour Electricité de Guinée.