Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Afrique : « Cet esprit entrepreneurial est entrain d’émerger », Olivier Delefosse


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Octobre 2017 modifié le 17 Octobre 2017 - 01:13

Alwihda Info a recueilli la réaction du directeur pays de l’Agence Française de Développement (AFD) au Nigeria, Olivier Delefosse.


Afrique : « Cet esprit entrepreneurial est entrain d’émerger », Olivier Delefosse
Le 3ème forum de la Fondation Tony Elumelu de l’entrepreneuriat a rassemblé du 13 au 14 octobre, à Lagos, au Nigeria, plus de 1300 entrepreneurs à la tête de petites et moyennes entreprises, des décideurs et des incubateurs en provenance de 54 pays participants.

Alwihda Info a recueilli la réaction du directeur pays de l’Agence Française de Développement (AFD) au Nigeria, Olivier Delefosse.

Le directeur pays de l’Agence Française de Développement (AFD), Olivier Delefosse indique que cette initiative entreprise par la fondation TEF en faveur de l’entreprenariat des jeunes va créer de la richesse, engendrer la croissance et les emplois de demain en Afrique.

Selon Olivier Delefosse, « cette fondation est un peu unique. C’est unique à l’Afrique d’avoir une véritable fondation africaine. A part la fondation Mo Ibrahim, il n’y a que Tony Elumelu. Cette fondation cible le jeune entrepreneuriat qui, pour moi, va créer la richesse, la croissance, les emplois de demain en Afrique. Ce n’est pas le secteur public qui va créer les emplois ».

Le directeur pays de l’AFD estime qu’il faut « donner les moyens en infrastructures, en électricité, en environnement des affaires, en règlementation au secteur public pour qu’il facilite la vie et donne les infrastructures aux entreprises. Ce qui va permettre à celles-ci de se développer, de créer de l’emploi, de la richesse ».

« C’est une occasion unique de venir supporter cet esprit entrepreneurial qui est en train d’émerger en Afrique. On le voit beaucoup en Afrique anglophone. C’est vrai que l’Afrique anglophone est très dynamique en matière de création d’entreprises. C’est également le cas en Afrique francophone, mais qu’on voit moins. Au fait les Anglophones communiquent beaucoup mieux », a conclu Olivier Delefosse.

Propos recueillis par Djimet Wiché à Lagos, Nigeria