Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Afrique - Covid-19 : La France va aider avec plus d'un milliard d'euros


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 8 Avril 2020


Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. © LP/Olivier Lejeune
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. © LP/Olivier Lejeune
1,2 milliard d'euros, c'est le montant d'une aide que la France va accorder en faveur de l'Afrique, afin de renforcer la lutte contre la propagation du coronavirus sur le continent.

Selon le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qui a fait l'annonce ce mercredi devant la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, « au niveau bilatéral, nous prendrons part à cet effort en réorientant une partie substantielle de notre aide au développement sur les enjeux de santé et les enjeux alimentaires pour près de 1,2 milliard d'euros».

Jean-Yves Le Drian a expliqué que "les besoins sont immenses" et a appelé à renforcer "les systèmes de soins" en Afrique ainsi que "les capacités de détection et de recherche scientifique en appuyant la recherche africaine".

L'Afrique appelle à l'aide

Vendredi dernier, le bureau de l'Union Africaine (UA) s'est déclaré préoccupé par les éventuelles pénuries de médicaments et de vaccins en raison de la fermeture d'usines ou de l'approvisionnement des pays pour leur propre consommation, lors d'une conférence téléphonique entre plusieurs chefs d'Etat.

Étant donné les infrastructures de santé limitées en Afrique et que la plupart des produits pharmaceutiques et fournitures médicales consommées sur le continent sont importés, l'UA a appelé la communauté internationale à encourager l'ouverture de couloirs commerciaux, en particulier pour les produits pharmaceutiques et autres produits de santé. 

Le bureau de l'UA a exhorté le G20 à fournir immédiatement aux pays africains des équipements, kits de test, équipements de protection pour lutter contre la pandémie de COVID-19. 

Il a également demandé aux pays du G20 à fournir un plan de relance économique efficace comprenant des allégements et des paiements différés. L'UA a demandé la levée de tous les paiements d'intérêts sur la dette bilatérale et multilatérale, et l'extension éventuelle de la dérogation à moyen terme, afin de fournir un espace budgétaire et des liquidités immédiats aux gouvernements.