Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

Atal et Osimhen, symbole des jeunes joueurs qui percent


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 11 Octobre 2019 modifié le 11 Octobre 2019 - 18:40

Depuis plusieurs saisons maintenant, la Ligue 1 s’est fait connaître en lançant de nombreux jeunes joueurs à fort potentiel. En effet, les plus grands clubs du monde comptent, aujourd’hui, des joueurs qui ont explosé dans le championnat de France à l’image de Ferland Mendy au Real Madrid, de Nicolas Pépé à Arsenal, d’Hugo Lloris à Tottenham, de Clément Lenglet au FC Barcelone, et tant d’autres. Gros vivier de formation, l’hexagone compte aussi de belles ententes avec les pays du continent africain pour promouvoir et peaufiner le talent des stars de demain…


© DR
© DR
Pour réussir une carrière dans le football, il faut du talent mais aussi une part de chance. Cette chance peut être par un bon entourage, un entraîneur en qui on a confiance ou tout simplement un plan de carrière parfaitement établi. Et cela passe, aussi, par le premier championnat dans lequel on évolue. En France, comme met en évidence une étude publié par le site de paris sportifs Bwin, la Ligue 1 offre très souvent un temps de jeu conséquent aux jeunes joueurs. Avec un budget plus faible que les autres grands championnats (Allemagne, Italie, Espagne, Angleterre), les dirigeants français décident de trouver de jeunes pépites à faire éclore afin de les revendre beaucoup plus cher.  Des exemples précis sont encore visibles cette année, à l’image de Victor Osimhen (Lille) et Youcef Atal (Nice).

Après avoir vendu Nicolas Pépé à Arsenal pour 80 millions d’euros (il a été acheté une dizaine de millions), le Lille OSC tient un nouveau phénomène en la personne de Victor Osimhen. Arrivé cet été en provenance de Charleroi (Belgique), qui avait levé son option d’achat en juin à la suite d’un prêt convaincant, contre une quinzaine de millions d’euros, le jeune attaquant nigérian a déjà tout d’un grand. Âgé de seulement 20 ans, il a mis tout le monde d’accord du côté du Stade Pierre Mauroy en étant le meilleur buteur du championnat à la trêve du mois d’octobre. Avec 7 buts marqués et 2 passes décisives délivrés en 9 matchs de championnat, ainsi qu’un but en Ligue des Champions, il s’est rapidement imposé comme l’une des attractions du début de saison et sa progression promet d’être folle. Le LOSC s’implique de plus en plus dans la formation de jeunes joueurs comme en témoigne les recrutements de Timothy Weah ou de Virgiliu Postolachi. Les Dogues espèrent, bientôt, rattraper leur retard sur les meilleurs clubs français dans l’éclosion de jeunes talents, eux qui ont lancé 18 joueurs sur les dix dernières saisons selon Bwin. 

Youcef Atal, de son côté, a parfaitement trouvé sa place avec l’OGC Nice. Après une première saison exceptionnelle en Côte d’Azur, où il a crevé l’écran, l’international Algérien, champion d’Afrique cet été, était dans le viseur des plus grands clubs européens dont le Paris Saint-Germain. Toutefois, les dirigeants niçois se sont montrés plus que gourmands en demandant 50 millions d’euros et profitent, encore une saison, des talents du latéral. Cette année, il évolue même plus haut sur le terrain puisque Patrick Vieira l’utilise en tant qu’ailier. De quoi gonfler ses statistiques et lui permettre de progresser encore plus afin de faire augmenter sa cote…