Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

"Aucun de nos Etats ne pourra s’en sortir tout seul"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 9 Février 2018 modifié le 9 Février 2018 - 00:38


"Aucun de nos Etats ne pourra s’en sortir tout seul"
Le chef de l'Etat tchadien a évoqué des propos alarmistes et réalistes lors de la 18ème conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS (Comité inter-État de lutte contre la sécheresse au Sahel) qui s'est tenue cette semaine à Niamey, dans la capitale nigérienne. Le dirigeant tchadien a notamment fait indirectement allusion aux mouvements de contestations qui secouent le Tchad, ainsi que la situation financière et sociale de plus en plus intenable.

Idriss Déby a fait part d'un contexte "extrêmement difficile" devant ses pairs africains et les différentes délégations. Craignant le pire pour le Tchad et la sous-région, le chef de l'Etat a estimé que "la conjugaison de graves crises alimentaire, nutritionnelle, économique et financière sévissant dans l’espace CILSS, ne fait qu’accentuer la vulnérabilité de nos populations déjà en proie à la précarité à cause du changement climatique."

"Des risques contre la paix et la stabilité des Etats"

"Cette vulnérabilité, devenue structurelle, crée un terreau propice au développement de l’extrémisme violent, de la menace terroriste et des trafics illicites de tous genres. Ces défis majeurs mettant à mal la paix, la sécurité et la stabilité, compromettent dangereusement les perspectives de notre développement et l’avenir de nos Etats dans l’ensemble du Sahel", a souligné le président du Tchad.

Face à cette situation qu'il a qualifié d'alarmante, Idriss Déby a attiré l'attention de ses pairs et a appelé à la solidarité : "notre salut dépend de notre capacité collective à nous mobiliser résolument et à mutualiser nos efforts, dans un élan de solidarité, en vue de trouver des solutions pérennes. Aucun de nos Etats, individuellement pris, ne pourra s’en sortir tout seul", selon lui.

Il a également fait part de son optimisme quant aux stratégies et actions communes envisagées dans le cadre du G5 Sahel qui peuvent "créer une synergie, si elles sont bien mises en œuvre".