Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Bienvenue en République centrafricaine


Alwihda Info | Par KOULAYOM-MASSEYO David - 20 Septembre 2014 modifié le 20 Septembre 2014 - 20:01


Nous voulons par ces quelques lignes souhaiter la bienvenue aux nouvelles troupes de l’ONU fraîchement débarquées en Centrafrique sans oublier celles déjà sur place connues sous le nom de MISCA . Bienvenue dans ce vaste et grand pays qu’une certaine presse paresseuse a toujours présenté comme un petit pays, confondant allègrement sous- peuplement et superficie . C’est le lieu de rappeler ici que la superficie de la RCA correspond à celle de la France et du Bénélux réunis (622984 km²) . Et puis que je sache, la Suisse, havre de paix, siège de nombreux organismes internationaux et de banques, pays à la pointe de l’industrie, est une confédération de 25 cantons d’une superficie de 41288 km²( à peine la superficie de la Haute-Kotto ou du M’Bomou ) ! Revenons à des considérations sérieuses en ce qui concerne votre mission en RCA .
 
Votre mission en terre centrafricaine
 
Vous avez débarqué à Bangui, capitale d’un pays qui a connu le plus grand traumatisme de toute l’histoire de la RCA pendant ces deux dernières années . Le sol que vous foulez a été souillé du sang d’innocents enfants privés d’écoles et de soins, de paisibles vieillards abattus comme des chiens et de femmes ayant osé enterrer leurs enfants, leurs pères ou maris en dépit de la barbarie régnante . Des populations civiles ont donc été prises pour cibles, obligeant celles des provinces centrafricaines les plus reculées à fuir en brousse pour survivre comme des bêtes traquées . A Bangui même, des habitants ont déserté leurs maisons pour se rapprocher des sanctuaires, devenant des réfugiés dans leur propre ville . D’aucuns( Le Monde, Le Figaro, Le Nouvel Observateur, Jeune Afrique , RFI…) ont voulu y voir une guerre confessionnelle opposant musulmans et chrétiens centrafricains . Nous persistons à dire qu’il s’agit avant tout d’une guerre politique conçue et financée à l’extérieur de la RCA avec la complicité de quelques musulmans qui sont d’ailleurs musulmans comme je suis pape ! Cette question doit être tranchée un jour car il n’existe toujours pas de nationalité musulmane et la RCA est et demeure laïque . L’habillage confessionnel ne trompe personne en Centrafrique .
 
Bangui qui vous accueille aujourd’hui est en ruines comme vous l’avez constaté depuis l’aéroport jusqu’à n’importe quel quartier . Elle souffre de délestages fréquents qui perturbent la vie quotidienne, engendrent des pertes en vies humaines dans les hôpitaux etc …Bangui est devenue un vaste champ de ruines matérielles et humaines à l’image du pays tout entier . Sachez seulement que ce ne fut pas toujours le cas . L’auteur de ces lignes a connu Bangui, coquette, sans délestage et a sillonné les rues de cette ville la nuit pour apprendre ses leçons comme la plupart des jeunes d’une époque pas si lointaine . Belle époque où les rues qui menaient en ville étaient ombragées, avec une piste réservée aux deux roues sur l’avenue Boganda qui passe devant un building administratif dynamique, regroupant plusieurs ministères pour une gestion optimale . Bangui était vraiment la coquette avec ses nombreux transports en commun bon marché, ses taxis, ses commerces tenus par des expatriés français, portugais, espagnols ou syro-libanais . On parlait volontiers de Suisse africaine en évoquant la RCA .
 
Votre mission en RCA a été longtemps balisée par les Résolutions 2121,2127,2134 et 2149 de l’ONU qui vous autorisent à user des armes pour protéger les populations civiles centrafricaines martyrisées . Les forces non conventionnelles de la « Séléka » ou des « Antibalaka » ne disposant pas de couverture aérienne, il s’agit de leur livrer une guerre asymétrique que la France avec ses hélicoptères Fennec, Puma et Gazelle a refusé de livrer comme elle l’a fait au Mali . Votre tâche quotidienne consistera à tout mettre en œuvre pour désarmer toute personne porteuse d’armes quelles qu’elles soient, sur l’ensemble du territoire national pour instaurer la PAIX et la SECURITE, seuls gages d’un retour au vivre-ensemble qui a caractérisé ce peuple jusqu’à l’irruption brutale de charognards stipendiés par l’extérieur .
 
Si vous réussissez à ramener la PAIX et la SECURITE dans ce pays, on vous tressera des lauriers, on édifiera partout des effigies pour célébrer votre action et vous resterez à jamais dans le cœur des Centrafricains .
 
NOS ESPOIRS
 
A l’instar du génie italien, nous formons le vœu que partout où vous irez, vos ingénieurs, vos services techniques vont refaire les routes, les ponts, bref les infrastructures de base, ne serait-ce que pour faciliter vos propres déplacements et rétablir les circuits commerciaux interrompus pour permettre aux populations centrafricaines d’échanger . Nous sommes convaincus que des Centrafricains qui se parlent, qui font du commerce, qui échangent sont des Centrafricains qui ne se font plus la guerre . De même qu’il faut ouvrir à nouveau nos établissements primaires, secondaires et supérieurs, les consolider, les équiper pour couper l’herbe sous les pieds de toutes les rebellions : les nombreuses années blanches sont pourvoyeuses des rebellions . La jeunesse déscolarisée centrafricaine qui n’avait plus rien à perdre, a été un formidable réservoir pour toutes les tragédies intervenues ces derniers temps chez nous . Une autre source des malheurs centrafricains réside dans le
 
recrutement sur la base tribale des soldats chargés de défendre l’intégrité territoriale . Ces soldats de temps de paix rechignent à risquer leur peau et deviennent soit des fonctionnaires bedonnants inaptes à la guerre soit se laissent gagner par la politique et passent leur temps à fomenter des coups d’Etat alors qu’ils ne sont aucunement préparés à gérer un Etat . Si votre présence en RCA peut aider à mettre sur pied une véritable armée nationale, non tribale, avec des recrues de toutes origines choisies en fonction de leurs qualités intrinsèques, d’instituer un embryon de justice pour tous les criminels impunis, de remettre en marche une police et une gendarmerie efficaces, dotées de matériels modernes pour épauler la justice, d’encadrer la douane pour faire rentrer les recettes dans les caisses exsangues de l’Etat centrafricain, d’éviter que des braconniers ne nous massacrent complètement ce qui nous reste d’éléphants, de rhinocéros, de chasser définitivement tous ceux qui exploitent frauduleusement les richesses minières centrafricaines, le bois…alors vous ne seriez pas venus pour rien accréditant l’idée que c’est la énième intervention de l’ONU en RCA . Faites mentir les oiseaux de mauvais augure qui voient en vous essentiellement des gens qui ne pensent qu’à préserver leurs rentes de situation en traversant les pays dans lesquels ils sont déployés à bord de véhicules 4X4 sans vraiment s’intéresser au pays et à ses habitants . Vous verrez que la RCA est un beau pays jeune, dynamique, fascinant, plein de ressources et qui n’a pas fini de surprendre le monde . Vous contribuerez ainsi à faire naître cette nouvelle RCA que nous appelons de tous nos vœux .
 
On me souffle que les troupes de l’ONU ne sont envoyées en RCA que pour maintenir la PAIX . Mais alors comment maintenir une PAIX virtuelle, abstraite dans un pays qui n’est pas encore sorti de la guerre, avec tous ces miliciens armés jusqu’aux dents qui ne rêvent que d’en découdre à nouveau pour assouvir leur soif de sang centrafricain et de pouvoir à tout prix ? Le forum de Brazzaville a été un ballet de faux- culs plus attirés par les per diem que par l’intérêt national . Les partis politiques centrafricains sont atones face à la gravité de la situation . Quant au gouvernement de la Transition, il est devenu plus qu’autiste sans parler du CNT qui n’est que l’ombre de lui-même . Please, save our country like East Timor or Liberia . Dieu bénisse la RCA . Vous n’avez pour l’instant que trois hélicoptères sur les dix promis ? Cela vous donne néanmoins l’avantage sur des milices sans couverture aérienne qui continuent de terroriser de paisibles populations civiles .
 
KOULAYOM-MASSEYO David
Forum de Reims, 17 Septembre 2014 .