Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

Boxe arabe : L'Afrique sera présente au Grand Prix de Russie


Alwihda Info | Par - 9 Février 2021

La confirmation en a été faite par le Gabonais Éric Richard Ella Bekale, président de la FABA, par ailleurs vice-président de la fédération internationale de la boxe arabe (FIBA).


Éric Richard Ella Bekale, président de la FABA et vice-président de la fédération internationale de la boxe arabe (FIBA).
Éric Richard Ella Bekale, président de la FABA et vice-président de la fédération internationale de la boxe arabe (FIBA).
De plus en plus, l’Afrique occupe une place prépondérante dans la boxe professionnelle arabe. A ce jour, le continent compte une trentaine de fédérations. Cela dit, cette discipline vient de s’offrir une nouvelle compétition dans son calendrier : il s’agit d’un gala de boxe professionnel, le Grand prix de Russie (1ère édition) qui aura lieu à Moscou, du 21 avril au 1er mai 2021. Il s’agit de la compétition la plus importante jamais organisée au monde dans cette discipline. Au-delà de l’aspect purement sportif, ce sera une occasion unique en termes d’échanges culturels.

Cette compétition est la résultante d’un partenariat signé en décembre 2020, en Russie, entre la fédération russe de boxe anglaise et la fédération internationale de la boxe arabe (FIBA). Ce partenariat est le fruit du travail abattu par le président de FIBA, le Tunisien Hédi Sédiri et son vice-président, le Gabonais Éric Richard Ella Bekale, par ailleurs président de la FABA. Ces deux dirigeants sportifs ne ménagent aucun effort pour faire de cette discipline, l’une des plus grandes du mouvement sportif international. Ainsi, c’est en collaboration l'État russe que la FIBA organisera son prochain championnat du monde de boxe arabe.

« Notre continent qui compte aujourd’hui plus de trente fédérations aura son mot à dire durant cette compétition, malgré que le contexte sanitaire actuel ne facilite les choses, connaissant déjà la date de la compétition, on mettra un canevas de travail en place pour permettre à nos combattants d’être au point. Je suis optimiste », déclare Eric Ella. Le principe étant de deux combattants par pays (un homme et une dame), sur les 50 africains pays pressentis pour cette participation, 38 ont déjà confirmés leur présence à Moscou.