Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Burkina Faso : L'ambassadrice du Tchad et Dr. Djimet Adoum honorés par la diaspora


Alwihda Info | Par - 22 Août 2020



L'ambassadrice du Tchad au Burkina Faso, Mme. Kade Ndilguem Elisabeth, a été honorée vendredi par les étudiants et la communauté tchadienne vivant au Burkina Faso, au cours d'une cérémonie au sein de l'Ambassade à Ouagadougou.

Hassan Mahamat Hachim, coordonnateur des jeunes leaders africains, souligne que "cette initiative consiste à encourager les hautes autorités de l'ambassade."

La communauté tchadienne a adressé ses remerciements à l'ambassadrice, réputée pour sa proximité avec les ressortissants depuis son arrivée au Burkina Faso.

"Sans oublier Dr. Djimé Adoum, secrétaire exécutif sortant du Comité inter-États de lutte contre la sècheresse dans le Sahel (CILSS), que les étudiants appellent affectueusement papa au vu de son implication et de son soutien aux activités de la communauté", explique Hassan Mahamat Hachim. 

Il a été distingué avec une attestation de reconnaissance qui l'honore en tant que modèle de vie pour la communauté.

​L'ambassadrice Mme. Kade Ndilguem Elisabeth a été élevée unanimement par les étudiants et la communauté au rang de "Maman de la communauté des étudiants et des ressortissants tchadiens au Burkina Faso". Une médaille de mérite et une attestation de reconnaissance lui ont été décernées.

"L'on ne vient jamais aux pieds de sa maman sans repartir avec quelque chose. Cette jeunesse a quitté l'ambassade avec pleins de conseils de sa part, comme d'habitude", se félicite Hassan Mahamat Hachim.

L'ambassadrice Kadé Ndilguem Elisabeth a mis l'accent sur l'unité du Tchad et des Tchadiens, gage indispensable d'un développement. Émue par cette désignation des jeunes tchadiens, elle a exprimé toute sa gratuite. Elle les a également exhortés à respecter les lois du pays hôte et de continuer dans cet esprit de solidarité, de fraternité et de courage.

Mme. Kadé Ndilguem Elisabeth a préconisé aux filles de "prendre au sérieux les études et de se battre car la femme peut faire le même travail intellectuel que l'homme."

Dr. Djimé Adoum a demandé aux étudiants d'être de bons ambassadeurs du Tchad, de faire preuve de responsabilité et de laisser une bonne image derrière eux.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)