Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

CBC/Cameroun : une femme ordonnée pasteur à Matomb


Alwihda Info | Par - 1 Janvier 2019 modifié le 1 Janvier 2019 - 17:30

Il a été assigné à Mme Bernadette Kapo le 29 décembre 2018, une mission d’évangélisation authentique par le pasteur-évangéliste, le Dr Ariel Paul Nchinde, l’officiant du jour.


S’attaquer aux maux qui minent la société au sein de son Eglise.
S’attaquer aux maux qui minent la société au sein de son Eglise.
La cérémonie d’ordination pastorale s’est déroulée à la place des fêtes de cette localité de la région du Centre du Cameroun. « Un nouveau jour se lève pour libérer le peuple Bassa. Matomb servira d’exemple de développement et saura que c’est Dieu qui règne. Je propose repentance ou mort à toute loge du mal qui retient la destinée pour freiner le développement du peuple Bassa ». Ainsi s’exprimait l’apôtre Ariel Paul Nchinde, président régional Nord-ouest et Sud-ouest de la Congrégation Baptiste Camerounaise (CBC), le 29 décembre dernier, au cours de la cérémonie d’ordination pastorale du pasteur–évangéliste Bernadette Kapo, en qualité de responsable de la CBC paroisse Bethel de Matomb. C’était en présence des autorités administratives, religieuses et politiques, des populations locales et des délégations venues de plusieurs régions du pays, notamment celle de Galim dans le département des Bamboutos (Ouest Cameroun), village natal du pasteur.
«Mon sentiment est très profond aussi profond que la spiritualité, je ne peux que bénir le Seigneur pour ce jour unique. Je place mon sacerdoce qui commence aujourd’hui sous le signe d’un jour nouveau dans cette Nation, sous le signe du réveil authentique de spiritualité. Nous vivons des situations critiques où l’injustice a développé ses tentacules, la méchanceté marche dans nos rues, le mal va grandissant, la jeunesse qui s’égare…», a déclaré la consacrée du jour. La jeune femme âgée de 32 ans, née à Mbouda dans les Bamboutos, région de l’Ouest du Cameroun, dont les pieds ont été lavés à la place des fêtes pour les débarrasser de toutes poussières discriminatoires, entend s’attaquer aux maux qui minent notre société au sein de son Eglise, tout en mettant un terme à l’action du diable.
Désormais, les eaux de l’Esprit Saint qui enlèvent les malédictions, coulent sur cette dernière, qualifiée de « Lionne des Nations, Aigle aux ailes solidifiées » par l’officiant du jour. Dans son propos, l’apôtre Ariel Paul Nchinde a parlé du salut, de la réconciliation, autant de choses qui passent par la délivrance des forces du mal. « Si la main du diable est brisée, je me réconcilie avec mon frère. Si la sorcellerie n’est plus à l’ordre du jour, les familles ne sont plus désintégrées », dira-t-il. Le message d’amour est celui de la délivrance, celui qui détruit la sorcellerie et tout ce qui détruit la haine dans la société.
Il a ainsi été confié au nouveau pasteur et son équipe (diacres et anciens de l’Eglise), « la mission d’évangéliser dans la vérité, réconcilier les cœurs, réconcilier les hommes avec Dieu, avec eux-mêmes, en les délivrant des forces du mal ». Les déchirements sociaux étant l’œuvre des forces du mal, lorsque les familles sont déchirées, c’est l’œuvre des forces du mal.