Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

COMIFAC : un atelier sous-régional pour la dynamisation du Groupe de Travail Gouvernance Forestière, à Brazzaville


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 10 Août 2021

Le Groupe de Travail Gouvernance Forestière (GTGF) a besoin d’un nouveau souffle pour qu’il sorte de sa léthargie. C’est le sens du vœu exprimé par la ministre congolaise de l’économie forestière, Rosalie Matondo, à l’ouverture de l’Atelier sous-régional organisée par cette institution, le 9 août 2021, à Brazzaville.


La ministre Rosalie Matondo ( au milieu) à l’ouverture des travaux
La ministre Rosalie Matondo ( au milieu) à l’ouverture des travaux
En dépit de l’existence d’une lettre de mission du Groupe de Travail Gouvernance Forestière (GTGF) et des actions prioritaires 2018-2020, cette institution de la Commission des Forêts du Bassin du Congo (COMIFAC) n’est toujours pas opérationnelle. L’atelier sous-régional organisé par la COMIFAC à Brazzaville, avec l’appui de la coopération allemande à travers le projet GIZ « Appui régional à la COMIFAC », entend mettre les bouchées double pour donner une nouvelle impulsion à cette institution en perte de vitesse.

Avec pour objectif général de procéder à la relance des activités du GTGF et à la préparation de la sous-région au symposium international sur les forêts tropicales et l’atelier sous-régional sur la fiscalité du bois, cette rencontre sous-régionale regroupe, en présentiel les participants venus de la RDC, du Tchad, de la RCA et en virtuel ceux du Cameroun, du Burundi. Les experts de l’UE, d’ATIBT, de la FAO et du FIGA sont également présents à ces assises de Brazzaville, prévues du 9 au 12 août.

Durant quatre jours, les experts axeront leurs réflexions sur le décryptage des résolutions de la 16 ème session du forum des Nations-Unies sur les forêts (FNUF), sur les enjeux liés à la fiscalité du bois et à l’examen de la note conceptuelle de l’Initiative Tropical Trade (TTT) dans le cadre du Dialogue Chine-Afrique. Au cours de ces assises, il est également prévu le plaidoyer sur le commerce des bois tropicaux ainsi que la réflexion sur l’opérationnalisation de la stratégie d’industrialisation durable de la filière du bois du bassin du Congo.

Il s’agira, à l’issue de toutes ces réflexions de procéder, entre autres, à la nouvelle structuration du GTGF ainsi que ses nouvelles missions, à la composition des membres des groupes thématiques. La feuille de route pour le renforcement des capacités des pays pour l’élaboration des rapports nationaux sur la mise en œuvre du PSNUF puis le cadre logique du programme visant à promouvoir le commerce des bois tropicaux légaux et durables entre l’Afrique, la Chine et les marchés internationaux font également partie des résultats attendus.

Une reflexion gagnant-gagnant pour la sous-région

Il faut rappeler que, la bonne gouvernance du secteur forestier est l’un des indicateurs de performances fixés par les partenaires. A l’ouverture de l’atelier sous régional du GTGF, le chargé d’affaires à l’ambassade de l’Allemagne, Jonas Wiesencker, a réitéré l’engagement de son pays à continuer à apporter son soutien à cette institution, afin de lui permettre de jouer efficacement son rôle d’institution sous régionale.

Pour le secrétaire exécutif de la COMIFAC, Hervé Martial Maidou, cet atelier de Brazzaville est une occasion particulière pour préparer la sous-région aux grandes rencontres internationales qui pointent à l’horizon notamment le congrès mondial de la nature de l’UICN, la COP 26 ainsi que la prochaine réunion du FNUF. D’où son invite à une réflexion gagnant-gagnant pour la sous-région.

Le Groupe de travail pour la gouvernance forestière peine à prendre ses marches au lendemain de sa restructuration survenue en 2017, a reconnu la ministre congolaise de l’économie forestière, Rosalie Matondo, qui s’est réjouie de la prise de conscience du GTGF, qui selon elle « constitue une étape importante dans le processus de dynamisation de cette organe stratégique. »

Plateforme de promotion, de partage des expériences, de la mutualisation des efforts et l’apprentissage mutuel entre les pays de la COMIFAC, le Groupe de Travail sur la Gouvernance Forestière (GTGF) a été formellement instituée en novembre 2013 lors de la session du conseil des ministres de la COMIFAC qui a eu lieu à N’djamena au Tchad.