Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun /Conflit Fecafoot-Ligue de football : Paul Biya somme le gouvernement de trouver la solution


Alwihda Info | Par - 19 Novembre 2020


Le président de la Fecafoot, Seidou Mbombo Njoya (à gauche) et le président de la Ligue de football, le général Pierre Semengue (à droite).
Le président de la Fecafoot, Seidou Mbombo Njoya (à gauche) et le président de la Ligue de football, le général Pierre Semengue (à droite).
Depuis quelques mois, une crise profonde oppose la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) à la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), faisant intervenir la Fifa pour arbitrage. A la suite d’une concertation par visio-conférence, l’instance faîtière du football mondial a récemment demandé à la Fecafoot de se charger de l’organisation des championnats d’élite. La Fédération avait déjà retiré cette compétence à la Ligue conduite par le général Pierre Semengue.
Pour l’heure, la Fecafoot entend lancer le championnat national Elite I le dimanche 22 novembre 2020. L’information y relative est contenue dans un communiqué du chef du département de communication de la Fecafoot, Parfait Nicolas Siki.

Face à cette situation, les plus autorités du Cameroun ne sont pas restées indifférentes. Ainsi, dans une correspondance en date du 18 novembre 2020, du ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh, et adressée au secrétaire général des Services du Premier du ministre, le gouvernement est urgemment appelé à trouver une issue à ce feuilleton interminable qui met en mal l’organisation et le fonctionnement du football camerounais, au moment où le pays doit accueillir des grands événements sportifs.
« Monsieur le Président de la République a instruit de mettre un terme à la situation confuse qui prévaut dans le secteur du football camerounais.

Vous voudrez bien à cet égard réunir, le 19 novembre 2020, sous votre égide, tous les protagonistes de cette situation, dont l’impact déplorable sur l’image de notre pays n’est plus à démontrer et soumettre, dès le vendredi 20 novembre 2020, à la Présidence de la République, pour la Très Haute Appréciation de Chef de l’Etat, des conclusions et recommandations claires.

Il est bien entendu que vous devez garder à l’esprit, dans la recherche des solutions appropriées à cette situation, la nécessité d’éviter que notre pays se trouve en porte-à-faux avec la FIFA, instance faitière du football mondial. Urgence particulièrement signalée
. », peut-on lire.