Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Covid-19: Désinfection des établissements scolaires de Yaoundé VI


Alwihda Info | Par - 5 Juillet 2020

Il s’agit d’une action citoyenne menée par l’ONG « Fédération des Comtés Locaux de lutte contre le VIH/Sida » et sa présidente, Mme Ngono Abanda Scholastique.


Mme Ngono Abanda Scholastique (en tricot blanc) avec l'équipe des agents de désinfection dans un établissement scolaire.
Mme Ngono Abanda Scholastique (en tricot blanc) avec l'équipe des agents de désinfection dans un établissement scolaire.
Depuis le début de la pandémie du coronavirus qui affecte le Cameroun, certaines initiatives privées sont prises pour une mobilisation visant à apporter un soutien en faveur des couches vulnérables. Il en est de l’arrondissement de Yaoundé VI, dans le secteur de l’éducation. C’est ainsi que Mme Ngono Abanda Scholastique, présidente de l’ONG Fédération des Comtés Locaux de lutte contre le VIH/Sida, a jeté son dévolu dans la désinfection de certains établissements scolaires de cet arrondissement très populeux de la capitale camerounaise, afin de protéger l’ensemble de la communauté éducative. En effet, la campagne de désinfection engagée le 27 juin 2020 a eu lieu au Groupe scolaire bilingue Rosy et ses Petits dès la matinée, et à l’Ecole bilingue Saint Charlemagne. La société Ets Fijurure retenue pour cette opération de désinfection préventive des locaux de ces deux établissements scolaires est intervenue sur les points suivants : salles de classe, laboratoire et salle informatique, bâtiment administratif, infirmerie, surveillance générale, salle des professeurs, restaurant, toilettes et autres surfaces.
L’opération s’est déroulée en présence des directeurs d’école, des chefs de bloc, des parents, des élèves retenus pour les cours de vacances et des forces de maintien de l’ordre. Au terme de celle-ci, Bongang Didier et Tchio Eric, respectivement directeurs de l’Ecole bilingue Saint Charlemagne et du Groupe scolaire bilingue Rosy et ses Petits, ont exprimé leur totale satisfaction pour un acte salutaire, une grande première qui tombe comme une manne du ciel en cette période de crise sanitaire. Pour les parents d’élèves présents, ils apprécient à sa juste valeur, la protection faite à l’endroit des enfants.
Avec une telle mobilisation, les populations de Yaoundé VI apprécient également cette action citoyenne empreinte de convivialité et de partage. « C’est un acte citoyen qui répond à l’appel républicain lancé par le chef de l’Etat Paul Biya et son gouvernement. Mon activité vient en appui à la mobilisation républicaine. Avec la décentralisation en cours au Cameroun, les enfants d’un village devrait s’impliquer dans les activités en faveur du bien-être des citoyens », a déclaré Mme Ngono Abanda. Son association se veut donc un levier qui répond aux principes de la décentralisation et qui entend agir aux côtés des pouvoirs publics. La Fédération des Comtés Locaux de lutte contre le VIH/Sida porte ainsi sa parole d’action contre une pandémie dévastatrice. Et elle n’est pas à son premier coup d’essai. Car depuis sa création en 2003, elle a travaillé avec des Organisations internationales telle que l’Ong italienne CERFE, dans le cadre de l’adduction d’eau, et avec ONUSIDA.