Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Devoir de mémoire : Manu Dibango honoré


Alwihda Info | Par - 7 Octobre 2020

L’ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou a rendu hommage au célèbre saxophoniste en déposant une gerbe de fleurs du couple présidentiel sur la tombe du célèbre saxophoniste, au cimetière du Père Lachaise à Paris.


La patrie toute entière reconnaissante…
La patrie toute entière reconnaissante…
Ce fut un symbole frappant et fortement interpellateur, aux yeux des observateurs avertis de la scène politique camerounaise. En effet, le 6 octobre dernier, au lendemain de la présentation de ses lettres de créances au président de la République française Emmanuel Macron, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou, s'est rendu au cimetière du Père Lachaise, situé dans le 20ème arrondissement de la capitale française, pour s'incliner sur la tombe du célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango.
À cette occasion pleine d'émotion, le haut diplomate camerounais y a déposé une magnifique gerbe de fleurs aux couleurs nationales (vert-rouge-jaune), ceintes de deux rubans écarlates, sur lesquels, on pouvait découvrir ces messages écrits en lettres d'or : « S.E M le président de la République et Madame Chantal Biya...la patrie toute entière reconnaissante ».
Au Père Lachaise, l’ambassadeur André-Magnus Ekoumou a été accueilli par Claire Diboa et Michel Dibango, deux enfants de Manu Dibango. Il était par ailleurs accompagné de son épouse Claire Ekoumou et par une délégation de diplomates en service à la chancellerie et au consulat général du Cameroun en France.
Citoyen authentique et des profondeurs, Manu Dibango portait le Cameroun dans son cœur et le vantait partout où il se trouvait. Ayant séjourné en France depuis l'âge de 16 ans, il a gardé jalousement sa nationalité et brandissait fièrement et à ma moindre occasion, son passeport camerounais. Le Cameroun lui doit entièrement l'internationalisation du Makossa et lui voue une reconnaissance éternelle. Et on en veut pour preuve le geste du couple présidentiel, matérialisé par l’ambassadeur du Cameroun en France. Saxophoniste et jazzy-man de renommée mondiale, ayant parcouru tous les continents, sa bonhomie était marquée par son rire singulier et sympathique. Et le timbre de sa voix roque, si attachante restera gravée à jamais dans les mémoires. Ces caractéristiques de sa personnalité sont même devenues des marques artistiques de notoriété. Manu Dibango était également un citoyen du monde qui a été adopté incontestablement par de nombreux peuples dans le monde, qui le considéraient comme un des leurs. Il était doté d'un profil psychologique de vieux sage, moulé dans la tempérance. La communauté internationale l'a récompensé à travers l'Unesco, en faisant de lui, ambassadeur de bonne volonté pour la paix et le vivre-ensemble.
Décédé le 24 mars dernier dans un hôpital parisien, des suites de maladie, le Grand Manu (comme on l’appelait affectueusement), aurait eu 87 ans en décembre prochain.