Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Cameroun:Les familles dans la lutte contre l’extrémisme violent


Alwihda Info | Par - 23 Mars 2018

Selon nos confrères de l'agence digitale d'informations africaines(www.lescoopsdafrique.com), au Cameroun,FAMILY ACTS FOR PEACE mène actuellement une campagne de sensibilisation sur le rôle de la famille dans la lutte contre l’extrémisme violent. Il est question de : "susciter l’intérêt de tous sur le rôle de la famille dans la lutte contre l’extrémisme violent".


60 participants à l’atelier sur le rôle de la famille dans la consolidation de la paix et du vivre ensemble se sont séparés ce vendredi,23 mars 2018 à Yaoundé. La rencontre organisée   du 21-23 mars 2018 organisée à l’attention des familles de la région du Centre, après une rencontre similaire à Kousséri  dans l’Extrême-Nord du pays, par l’association  «FAMILY CLUB » ;sous financement du Programme d’Appui à l’Initiative Communautaire(PAIC) était placée  sous le thème : «Renforçons nos liens familiaux ».Les assises de Yaoundé étaient également organisées en prélude à l’atelier sur la « Préparation du document sur le rôle de la famille dans la lutte contre l’extrémisme violent », un rendez-vous qui va rassembler journalistes et experts.
 

La famille face à extrémisme violent,la radicalisation et le terrorisme »


L’initiative de FAMILY ACTS FOR PEACE organisée à Yaoundé du 21-23 mars 2018  est une campagne de sensibilisation sur le rôle de la famille dans la lutte contre l’extrémisme violent. Il est question pour les organisateurs de : « Susciter la prise de conscience de la famille sur son rôle dans l’encadrement de ses membres ; de susciter l’intérêt de tous sur le rôle de la famille dans la lutte contre l’extrémisme violent ;d’interpeller les familles sur la nécessiter de créer une synergie d’action de promotion de la paix ; de Produire un document de référence sur le rôle de la famille dans la lutte contre l’extrémisme violent et d’interpeller les gouvernements du monde sur la nécessité de protéger la famille ».
Pendant trois jours, la soixantaine de participants à la rencontre de Yaoundé a été entretenue par deux conférencières à la renommée établie: la psychologue, Madame Fidèle DJEBBA qui a exposé sur deux thèmes : « Comprendre l’extrémisme violent, la radicalisation et le terrorisme » et  « Les affres du terrorisme dans l’Extrême Nord ».Pour sa part, Mariette BISSENE MOULONGO, Expert- formateur en développement personnel  et coaching par ailleurs Enseignante à l’ENSP de Yaoundé a entretenu les participants sur : « La famille face aux grands défis de l’heure : extrémisme violent, radicalisation et terrorisme » et « La responsabilité de la famille dans la lutte contre l’extrémisme violent ».
Six (6) ateliers de 10 personnes ont permis aux participants de réfléchir sur la situation de la famille face à la montée de l’extrémisme violent. Dans chaque atelier, l’on a pu recueillir les points de vue des participants sur trois points : les problèmes familiaux liés à la thématique ;les solutions en implémentation actuellement au profit des familles et les propositions et perspectives pour une solution durable.
Le projet en cours compte mobiliser 350 Familles soit 60 par atelier. Il s’agit de : 300 participants aux ateliers départementaux et 60 participants à l’atelier de restitution. A la fin de ce périple, un document sur la famille sera produit, contenant les communications des experts et l’analyse des données recueillies auprès des participants. Une séance de restitution est prévue du 3-6 avril 2018 à MAROUA. La rencontre accueillera 100 participants sélectionnés pendant les ateliers départementaux et les autorités. /.
 

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur