Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Municipales 2020 : le RDPC en ordre de bataille à Dschang


Alwihda Info | Par - 2 Janvier 2020 modifié le 3 Janvier 2020 - 12:14

En sa qualité de tête de liste du parti présidentiel dans la commune de Dschang, Jacquis Kemleu Tchabgou a présenté ses camarades à l'occasion d’une conférence de presse organisée le 30 décembre 2019.


Jacquis Kemleu Tchabgou (à droite) : « Travailler pour le bien-être des populations ».
Jacquis Kemleu Tchabgou (à droite) : « Travailler pour le bien-être des populations ».
 C’est la salle du bâtiment annexe de la commune de Dschang qui a servi de cadre à la rencontre avec la presse. Au nom de la liste des candidats du RDPC aux élections municipales du 09 février 2020, et surtout en sa qualité de tête de ladite liste, Jacquis Kemleu Tchabgou, jusque-là très connu dans le milieu des affaires, a présenté solennellement ses camarades candidats au public. Il a rappelé que cette liste « est déterminée à travailler dès le lendemain de son choix par les populations de l’arrondissement de Dschang, dans l’optique de l’amélioration de leurs conditions de vie, tout en contribuant efficacement au développement de cet arrondissement et partant du département de la Menoua, de la région de l’Ouest et du Cameroun dans son entièreté. »
Au lendemain des opérations d’investitures faites conformément à la loi électorale, la liste du RDPC pour les municipales dans la ville de Dschang compte 41 candidats issus de diverses localités, de toutes les composantes ethniques et de plusieurs domaines socio-professionnels. Cette liste est le reflet de la volonté exprimée par la base du parti et a été constituée dans le respect de l’approche genre. Elle tient également compte des jeunes et des composantes sociologiques de la commune de Dschang. « C’est ainsi qu’elle est composée de femmes, de jeunes, des ressortissants des différents groupements et des différentes communautés que regorge l’arrondissement de Dschang », dira Jacquis Kemleu Tchabgou. Bien plus, elle intègre l’approche par compétence et constitue un savant dosage entre des anciens conseillers municipaux et de nouvelles figures.
Dans cette liste, l’on retrouve des universitaires (enseignants et étudiants), des enseignants du secondaire et du primaire, des autorités traditionnelles, des opérateurs économiques, des secteurs d’activités névralgiques (génie civil, génie hydraulique, génie informatique, génie mécanique, génie sanitaire, génie agricole, élevage, commerce général, moto taxi, entre autres). Il s’agit des compétences diverses à même de répondre aux aspirations des populations et de relever les défis de l’heure. La ville de Dschang est une ville cosmopolite qui abrite l’une des neuf universités que compte le Cameroun. C’est une ville favorable à l’agriculture, à l’élevage à la pêche, au tourisme et à l’artisanat.
Sur la ligne de départ, il y aura trois listes concurrentes des partis politiques déterminés à prendre les rênes de la commune de Dschang : outre celle du RDPC conduite par Jacquis Kemleu, il y a le SDF avec tête de liste Etienne Sonkeng et enfin le PADDEC, parti politque du ministre délégué à la Justice, Me Jean de Dieu Momo de la majorité présidentielle.