Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : Six trafiquants d’ivoire arrêtés à Bertoua et Yokadouma


Alwihda Info | Par - 8 Décembre 2020

Ils ont été récemment appréhendés en possession de quatre pointes d’ivoire dont deux provenant de bébés éléphants.


En relation avec le trafic d'ivoire dans la région de l'Est, les six présumés trafiquants d'espèces sauvages ont été arrêtés à Bertoua et Yokadouma. C’était au cours d'une opération coup de poing, menée par la délégation départementale des Forêts et de la Faune de Lom et Djerem, en collaboration avec la police. L'opération a été menée avec l'assistance technique de LAGA, une organisation non gouvernementale spécialisée dans l’application des lois sur la faune adoptée au Cameroun en 1994.

Deux des suspects ont été arrêtés le 2 décembre, dans le quartier Ngaikada à Bertoua, avec quatre pointes d’ivoire dont deux provenant de bébés éléphants. L’un des suspects a fait tout le chemin, de Yokadouma à Bertoua, avec les pointes d'ivoire habilement dissimulées dans un sac de voyage pour une transaction illégale. Ils ont été arrêtés alors qu'ils essayaient d'effectuer leur transaction illicite, ensuite emmenés et gardés dans les locaux de la police. Des enquêtes plus approfondies ont conduit à l'arrestation de quatre autres suspects, dont un ressortissant nigérian et un récidiviste qui a déjà été condamné en 2016 pour le même délit. Ils ont été arrêtés à Yokadouma dans la nuit du 2 décembre, puis ramenés à Bertoua pour rejoindre les deux autres pour le processus de poursuite. Ils devraient être inculpés pour abattage et commerce illégaux d’espèces sauvages protégées. Selon une source proche de l'affaire qui a requis l'anonymat, les six suspects appartiennent à un réseau organisé de trafic d'ivoire. Des enquêtes préliminaires révèlent qu’ils trafiquent des pointes d’ivoire, au-delà de la frontière jusqu’au Nigeria.

Les éléphants sont inscrits dans la catégorie des espèces totalement protégées dans le pays. Ils sont considérés comme des espèces-clés, en raison du rôle important qu'ils jouent dans l'environnement et l'une des plus grandes menaces qui pèse sur les populations d'éléphants est le commerce d'ivoire, car ils sont fortement braconnés pour leurs défenses. Les éléphants d'Afrique sont classés comme vulnérables par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), sur sa liste rouge des espèces menacées.
La loi de 1994 sur la faune sauvage stipule que toute personne trouvée en possession d'une espèce totalement protégée est passible d'une peine de prison de 3 ans et/ou d'une amende, pouvant aller jusqu'à 10 millions de FCFA. Les éléphants sont classés comme espèces protégées et le trafic de leur partie est totalement interdit.