Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/crise anglophone : la société civile s’implique


Alwihda Info | Par - 20 Mai 2019 modifié le 20 Mai 2019 - 20:54

Une plateforme des organisations de la société civile nationale, sous l’impulsion de l’Observatoire pour le Développement Sociétal (ODS) annonce la tenue du 15 au 20 juillet prochain, d’une conférence nationale des organisations de la société civile, en vue d’une recherche des solutions de sortie de crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.


Cameroun/crise anglophone : la société civile s’implique
La crise socio-politique qui perdure dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun inquiète à plus d’un titre. Et aucune frange de la société ne souhaite rester à l’écart de la recherche de la résolution de cette crise. Dans cette perspective, c’est la société civile nationale qui vient de mettre en place une plateforme des organisations de la société civile en faveur de la résolution de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette plateforme, sous l’impulsion de l’Observatoire pour le Développement Sociétal (ODS), annonce l’organisation du 15 au 20 juillet prochain, d’une conférence nationale des organisations de la société civile pour la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, afin de définir un plan d’action en faveur de l’atteinte des objectifs et veiller à l’implémentation des résolutions. Cette conférence nationale devrait être présidée par Me Agbor Nkongoh Balla qui, de l’avis de cette plateforme de la société civile, est une personnalité ayant vécu de bout en bout l’évolution de cette crise et du fait de ses prérogatives en tant que président et fondateur du Centre pour les droits de l’Homme et la démocratie en Afrique et président de l’ex-Consortium de la société civile anglophone du Cameroun (Cacsc).
Me Agbor Balla pourrait ainsi transmettre sa perception des causes de l’aggravation de la crise et dire ce qui devrait être fait pour sa résolution. En prélude à l’organisation de cette conférence nationale de la société civile, une séance de travail convoquée le Coordonnateur de l’ODS, Lilian Koulou, s’est tenue avec Me Agbor Nkongoh Balla avec pour objectif de définir la position des organisations de jeunesse par rapport à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette plateforme a également été reçue en audience dans les Services du Premier ministre, en son nom par Agbor Ambang Antem Ako, chef du service du protocole au sein du cabinet du Premier ministre, le jeudi 21 mars 2019. Il est question explique-t-on, de susciter l’émergence d’une dynamique commune des acteurs de la société civile nationale en faveur de la résolution de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ; restaurer un médiateur crédible entre les civils et les autorités dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, transmettre aux populations de ces régions, la compassion du peuple camerounais face à leurs douleurs et le sentiment d’attachement fraternel.
Plus précisément, l’on envisage convaincre les parties au conflit à l’abandon du conflit armé ; rassembler les acteurs de la société civile des dix régions du Cameroun autour d’une plateforme afin d’inciter la société civile camerounaise à aborder le problème de manière globale. Ainsi, il sera question de susciter les actions concertées et une position commune en faveur de la résolution de la crise. Mais aussi, une plus grande mobilisation de la population camerounaise en faveur de la résolution de la crise, que les populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sentent la compassion et le soutien moral du peuple camerounais tout entier. Enfin, que les parties au conflit déposent les armes et soient réinsérées socialement, les activités économiques reprennent avec plus d’optimisme, le taux de scolarisation reparte à la hausse dans cette partie du pays.