Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : le FESPAC expliqué aux diplomates


Alwihda Info | Par - 4 Novembre 2021

La présentation des activités du premier Festival Panafricain des Arts Culinaires et des Métiers de Bouche, a eu lieu le 2 novembre dernier à Yaoundé.


Placé sous le patronage du ministère des Arts et de la Culture, le premier Festival Panafricain des Arts Culinaires et des Métiers de Bouche (FESPAC) se tiendra Yaoundé, au Musée national, du 29 janvier au 07 février 2022. Pour édifier davantage les différents acteurs, la salle de Conférence de la Chambre d’Agriculture, des Pêches et des Forêts (CAPEF) de Yaoundé, partenaire premium, a servi de cadre, le 2 novembre 2021, à la rencontre de présentation spéciale de l’événement aux représentations diplomatiques accréditées au Cameroun.

Ainsi donc, le ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat se réjouit de la visibilité que le FESPAC va accorder aux artisans des métiers de bouche. A travers la voix de Mme Ngome Béatrice, le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industrie animales encourage la production, pour mieux assurer les approvisionnements, car on ne saurait parler d’arts culinaires sans une production subséquente.

Pour le Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN), le FESPAC va valoriser le travail qui est fait par cette structure appelée à conduire les entreprises sur le chemin de la compétitivité. D’autres institutions représentées ont abondé dans le sens d’un accompagnement nécessaire, pour une bonne organisation du FESPAC. L’on n’oublie pas la société citoyenne CAMTEL (téléphonie), qui encourage les initiatives mettant en avant la diversité culturelle du Cameroun.

En prenant la parole, Mme Dje Anne Célestine, point focal métiers de bouche, et porte-parole du FESPAC, a rappelé que l’événement international entend faire connaitre les métiers de bouche existants, mais malheureusement ignorés. Pour elle, le FESPAC se présente également comme une rencontre idéologique et économique, au profit de l’unité nationale. Ainsi, il s’agira de se retrouver autour de la table, pour un repas de convivialité destiné à l’Afrique, au monde, et singulièrement au Cameroun. Pour sa part, Ateba Athanase, délégué sous-commission des organisations paysannes a plaidé pour une participation active des syndicats des producteurs des quatre zones écologiques du Cameroun. Chef Lamcma, directeur du projet d’Africa Gastronomique se réjouit de son côté que le FESPAC se positionne dans la vision gastronomique que sa structure envisage pour le continent.

Dans son intervention, Benijour Tchuingwa le commissaire général du FESPAC a fait une présentation générale du Festival qui aura comme invité d’honneur, la République du Sénégal. Compte tenu de l’engouement observé autour de l’événement, il se donne l’engagement, accompagné par son équipe du comité d’organisation, de faire du FESPAC, « un coup d’essai qui sera un coup de maitre ».
Au cours de la rencontre, les représentants des ambassades du Sénégal et de Tunisie au Cameroun ont pris la parole : il s’agit du deuxième conseiller à l’ambassade du Sénégal, Sadhike Mbaye et de Ameur Mohamed Amine. Les deux diplomates ont tenu à marquer l’importance que le Sénégal et la Tunisie, deux pays de riche tradition culinaire, attachent à la tenue du FESPAC.