Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun: le Programme C2D urbain prend corps à Bafoussam


Alwihda Info | Par - 28 Novembre 2017 modifié le 28 Novembre 2017 - 11:52


La finalité du projet est d’améliorer les conditions de vie des habitants de la capitale régionale de l’Ouest, à travers un aménagement territorial plus équilibré pour une enveloppe globale disponible de 20,113 milliards de Fcfa.


Le Programme d’investissement prioritaire vise à combler le déficit d’infrastructures de la ville de Bafoussam.
Le Programme d’investissement prioritaire vise à combler le déficit d’infrastructures de la ville de Bafoussam.
Le deuxième Comité de Pilotage Local du Programme C2D urbain ville de Bafoussam a eu lieu le 18 novembre dernier, dans la salle des délibérations de le CUB, présidé par Souob Victor, secrétaire général de la communauté urbaine de Bafoussam, représentant le délégué du gouvernement empêché, en présence des représentants des autorités administratives, de Dongue Paul, coordonnateur nationale du Programme C2D capitales régionales, de Sylvain Clément, directeur adjoint de l’Afd/Cameroun et de Karine Frouin, chef de projet capitales régionales Afd/Paris. Il avait pour objectif de détailler et de recadrer des investissements prioritaires du programme C2D urbain « Capitales Régionales » de la ville de Bafoussam, à la suite des avant-projets détaillés à partir desquels des arbitrages doivent être rendus au niveau de local. Ce Comité de Local de Pilotage a exposé les scénarios de recomposition du Programme d’investissement prioritaire (Pip) par composante pour la ville de Bafoussam. Le Pip initial ayant déjà fait l’objet d’échanges, et avait abouti à la validation des composantes et des priorités par le Comité local de concertation les 09 août 2013 et 24 janvier 2014.
Le projet vise cinq objectifs spécifiques : améliorer la mobilité urbaine et contribuer au désenclavement des quartiers ; améliorer l’accès aux services urbains de base ; améliorer le développement économique de la ville et participer à la création de revenus pour la communauté urbaine ; améliorer le cadre urbain et l’image de la ville ; renforcer les capacités de la communauté urbaine pour lui permettre d’assurer pleinement les compétences qui leurs ont été transférées. Le programme est conçu autour de deux principales composantes : le programme d’investissement prioritaire (Pip) et le renforcement des capacités de maîtrises d’ouvrage locale.
Amélioration de la gestion
Le Programme d’investissement prioritaire vise à combler le déficit d’infrastructures de la ville de Bafoussam et à rattraper ses besoins en la matière. Il a été conçu par la ville de Bafoussam de manière à proposer des équipements structurants entraînant un développement économique, social et soutenable par la communauté urbaine. Ces investissements permettront à celle-ci de réaliser un saut à la fois qualitatif et quantitatif en termes d’investissements et d’amélioration des conditions de vie des habitants. La deuxième composante concerne le renforcement des capacités de maîtrises d’ouvrage locales pour que la ville de Bafoussam soit en mesure de mettre en œuvre les programmes d’investissement prioritaires et, au-delà, de mieux assurer la gestion municipale des services. Le programme de renforcement des capacités comprend deux sous-programmes. L’un destiné en priorité aux agents de la communauté urbaine de Bafoussam qui sont incorporés dans la cellule locale de suivi pour la mise en œuvre des programmes d’investissement prioritaires. Le second vise l’amélioration de la gestion de la communauté urbaine de Bafoussam et des services rendus aux citoyens et touche un panel d’agents municipaux plus larges, y compris ceux des communes d’arrondissement.
Ce programme de renforcement des capacités est en cours de mis en œuvre dans le cadre du Programme National de Formation aux Métiers de la Ville (Pnfmv). Il a donné lieu à la signature d’une convention-cadre entre le ministère de l’Habitat et du Développement urbain et le Pnfmv. Toutefois, il convient de noter que le Pip identifié dans le cadre du programme C2D dans la ville de Bafoussam nécessite la recherche d’un financement additionnel globale de 21,113 milliards de Fcfa pour combler le déficit infrastructurel de cette ville.