Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : une bousculade fait une dizaine de morts au stade d’Olembe à Yaoundé


Alwihda Info | Par - 25 Janvier 2022


Cameroun : une bousculade fait une dizaine de morts au stade d’Olembe à Yaoundé
Dans un communiqué du gouvernement rendu public le soir même du drame, des bousculades se sont produites à l’entrée sud du stade d’Olembre (Yaoundé), avant la rencontre ayant opposé les Lions indomptables du Cameroun, à l’équipe des Comores, dans le cadre de la rencontre comptant pour les 8èmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

« Le premier bilan fait ainsi état de 8 morts, et de 38 blessé dont 31 légers et 7 graves », annonce le communiqué gouvernemental. Par ailleurs, des instructions ont été données par le président de la République quant à la prise en charge des blessés dans les formations sanitaires de la ville de Yaoundé.
Tout en adressant ses condoléances aux familles éprouvées, et ses souhaits de prompt rétablissement aux blessés, le président Paul Biya a par la même occasion « prescrit l’ouverture d’une enquête, afin que toute la lumière soit faite sur cet incident tragique ».

Enfin, le gouvernement camerounais appelle au sens de responsabilité, à la discipline, et au civisme. En effet, les images véhiculées dans les réseaux sociaux démontrent des insuffisances, quant au comportement de certains spectateurs. L’on déplore également l’absence d’un dispositif adéquat, en pareil évènement, pour contenir les velléités d’égarement de certains spectateurs. Selon le ministère de la Santé publique, les victimes ont été « immédiatement transportées » à bord d'ambulances, mais « le trafic routier intense, a ralenti le transport ».

La principale cause de ce drame qui intervient un jour après l’incendie ayant causé la mort d’une vingtaine de personnes dans une boite de nuit de Yaoundé, est assurément le relâchement de la sécurité et le manque de filtrage. « On ne peut pas laisser le public envahir l’entrée principale du stade, et par la suite, faire le tri sur les détenteurs de billets », s’indigne un spectateur ayant vécu la dramatique scène.

La Confédération africaine de football (CAF), qui organise la CAN au Cameroun, a dépêché son secrétaire général « au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé », annonce un communiqué, et enquête par ailleurs sur la situation.

Cameroun : une bousculade fait une dizaine de morts au stade d’Olembe à Yaoundé