Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : une deuxième usine de ciment lancée à Figuil


Alwihda Info | Par - 18 Octobre 2021

Le développement industriel de la région du Nord va connaitre un boom avec une nouvelle unité de production de clinker et de ciment de la société Cimencam, dont la cérémonie de pose de la première pierre a été récemment présidée par le Premier ministre Joseph Dion Ngute.


La pionnière des industries de Cimenterie au Cameroun, Cimencam, exerçant depuis 1963, poursuit inexorablement l’expansion de ses activités sur le territoire national, avec des investissements singuliers qui permettent de booster la production nationale et d’asseoir son leadership. C’est dans cette optique que s’inscrit la cérémonie de pose de la première pierre de la deuxième usine de production de clinker et de ciment sur le site de Cimencam de Figuil. Placée sous le très haut patronage du président de la République, Paul Biya, cette cérémonie a été présidée le 14 octobre 2021 à Figuil, par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

A cette occasion, le chef du gouvernement était accompagné de plusieurs ministres, des autorités administratives et traditionnelles de la région du Nord mais aussi qui a connu la présence du DG de du Groupe Lafarge Holcim Maroc Afrique, Xavier Saint-Martin Tillet. Un évènement historique qui coïncide avec le 50ème anniversaire de la première usine de Cimencam de Figuil et marque aussi la toute première visite officielle du Premier ministre, Joseph Dion Ngute dans la région du Nord. Cet investissement de près de 50 milliards FCFA du Groupe Lafarge Holcim qui va augmenter la production nationale de plus 500 000 tonnes par an, intervient au moment où le marché national exprime des besoins en ciment de plus en plus croissant et une production nationale tributaire à plus de 80% des importations des matières premières que sont le clinker et le shift. Mais aussi et surtout à une période où la conjoncture mondiale est marquée par la hausse des prix de matières premières et du fret maritime international du fait de la pandémie du Covid-19.

Et ayant pour conséquence immédiate le renchérissement du produit fini. Saluant cet investissement à sa juste valeur, le Premier ministre a rappelé que « dans le but d’inverser cette tendance, le président de la République Paul Biya a prescrit au gouvernement de tout mettre en œuvre pour améliorer l’offre locale en matériaux de construction sur le plan quantitatif, qualitatif et à des coûts réduits ». Avec le lancement de la construction de cette nouvelle ligne de production du clinker et du Ciment de Figuil, la société « Cimencam n’a pas hésité à s’inscrire dans cette démarche qui vise la transformation locale de nos ressources naturelles », soulignera Dion Ngute.

Pour le directeur général de Cimencan, Benoit Galichet, le projet consistera à l’installation d’un concasseur mobile (primaire et secondaire incorporé) à la carrière de 300T/heure, d’un broyeur cru vertical de 90T/heure de capacité, d’un silo d’homogénéisation de 2500T de capacité, d’un four ayant une capacité de 1000 tonnes de clinker par jour, d’un broyeur ciment vertical de 80T/h de capacité, d’un broyeur du petcoke vertical de 12T/h de capacité, d’un hangar du stockage de clinker avec une capacité de 21 000 tonnes, de deux ensacheuses de 90T/heures chacune et deux palettiseurs.

Ce qui fera dire au PCA, Jacques Yves Mbella Ndoe que « ces sont des investissements significatifs qui permettront à Cimencam d’être le leader incontesté des matériaux de construction au Cameroun, mais aussi d’occuper une place importante en Centrafrique et au Tchad ». Mieux encore, le projet de construction de cette nouvelle unité de ciment avec en prime une technologie de pointe contribuera significativement au développement de Figuil et ses environs. Ce d’autant plus que sur le plan social, le top management indique cette nouvelle usine de Cimencam de Figuil va permettre de créer plus de 150 emplois directs, plus de 750 emplois indirects et sans compter la création de 900 emplois durables grâce au développement des activités économiques qu’apportera ce nouveau site.