Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : 10 candidats à la présidentielle demandent l’annulation du scrutin


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Janvier 2021


©️ MINUSCA
©️ MINUSCA
Un communiqué relatif à la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 27 décembre 2020 par l’Autorité Nationale des Elections (ANE) a été rendu public ce mardi à Bangui par dix candidats malheureux. Les dix acteurs politiques citent pêle-mêle les nombreuses irrégularités constatées lors des scrutins du 27 décembre 2020 : proportions importantes de votes par dérogation, non remise des feuilles de résultats aux représentants des candidats, démarrages tardifs des opérations électorales, conservation des urnes par la MINUSCA en l’absence des représentants des candidats, implication des autorités locales dans l’intimidation et l’achat des votes des électeurs, fraudes massives.

Selon les hommes politiques, « sur un total de 1 858 436 inscrits sur la liste électorale, seuls 695 019 ont pu voter, correspondant ainsi à un taux de participation de 37% et non 76,31% annoncé par l’ANE. D’où presque 2/3 de l’électorat n’a pas pu exercer son droit de vote ». Les candidats contestataires constatent l’échec du Plan Intégré de Sécurisation du processus électoral du gouvernement et de la MINUSCA. Ce qui n’a pas permis aux candidats de battre campagne sur toute l’étendue du territoire, bien plus, de garantir les conditions de sécurité pour un bon déroulement des scrutins.

Par ailleurs, estiment-ils, les élections groupées du 27 décembre n’ont pas respecté les normes et standards internationaux universellement reconnus. Compte tenu de cela, ils ne reconnaissent pas les résultats publiés par l’ANE et demandent purement et simplement l’annulation des élections groupées de décembre dernier et leur reprise.
Parmi ces acteurs politiques, Anicet Georges Doleguele, Martin Ziguele, Catherine Samba-Panza, Nicolas Tiangaye et Abdou Karim Meckasoua, les plus connus des candidats.