Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Centrafrique : Appel à l’ouverture d'un dialogue Inter-Centrafricain


Alwihda Info | Par simon koitoua - 25 Avril 2014 modifié le 25 Avril 2014 - 22:31


Par Simon Koitoua

Ce dialogue traitera de toutes les questions politiques préoccupantes dans le cadre des institutions de la République sans remise en cause. Ce sera un dialogue politique interne, Centrafricaino-Centrafricain devant permettre aux Centrafricains eux-mêmes de se donner les moyens et la volonté politique de construire leur pays en renforçant les acquis démocratiques.
 
Les partenaires et amis de la Centrafrique peuvent être sollicités pour apporter des concours de tous ordres, financier, matériel et intellectuel au processus. La situation politique est très tendue en Centrafrique depuis l’avènement du régime sanguinaire, criminel et despotique du buveur de sang des centrafricains Djotodia et des bandes de voyous venus du Tchad et du Soudan pour annexer, piller, tuer, les Centrafricains Le gouvernement Centrafricain doit aussitôt mettre en place une équipe chargée de préparer ce dialogue, à savoir les partis politiques ,les forces vives de la nation, la jeunesse , les mouvements syndicaux et les religieux avec lesquels il sera débattu des modalités pratiques de la mise en œuvre de cette relance du dialogue politique inter-Centrafricain. Et à en croire, les étrangers ne doivent pas faire ce que les Centrafricains doivent et peuvent faire. La situation politique en Centrafrique est devenue extrêmement fragile depuis la prise de pouvoir du Criminel Michel Djotodia le 24 mars 2013 date de débâcle du peuple Centrafricain tout entier. Les Centrafricains exigent la suspension de code électoral rédigé par un groupuscule de gens sous le régime impopulaire de la seleka et du criminel Djotodia le but visé est d’écarter certains compatriotes de se présenter aux nouvelles échéances électorales et afin d’organiser une élection présidentielle crédible et d’éviter un conflit postélectoral.



1.Posté par camerounais le 26/04/2014 07:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voici une initiative qui peut faire tache d'huile si elle est appliquée. Seul hic, les centrafricains ont l'art de tout critiquer et d'insulter tout le monde alors qu'ils sont incapables d'assurer la sécurité de leur propre pays. Les Djotodia, Bozizé tous sont des fils de la R.C.A. Si vous aviez décidé de rayer la R.C.A de la carte de l'afrique, faites-le au lieu de tous les jours crier à l'aide à la communauté internationale et aux pays voisins. On est fatigué de vous et de vos problèmes.

2.Posté par Albicher Martin Nzasso le 26/04/2014 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ho, ho, ô ô, ô CENTRALWIHDAFRIQUE quelle presse, un site purement avec la méthode des islamistes qui fait la propagande des islamistes, la VOIX des ISLAMISTES, alzawahiri égyptien dont Tchad de DEBY soutien l'armée égyptienne dont les frères musulmans en paient les frais en ce moment.
quel musulman en CENTRAFRIQUE ? mais nous Centrafricains de souches islamisés ne voulons pas de Tchadien qui a acheté la NATIONALITE Centrafricaine et qui ne respecte pas la loi du pays, nous leur demandons de sortir de notre PAYS. jusque là les Tchado-soudanais sont armée les antibalaka avec les bâton et gourdin mais le jour ou vous allez pousser le PEUPLE de Centrafrique a aimé les antibalaka ou les centrafricains de souches islamisés plus et en association avec le reste de Centrafrique vont avoir les moyen de combat 4 000 000 contre 100 000Tchado-soudanais qui ont quitté leur pays pour immigrer en Centrafrique Alwihda à toi de d'évaluer le rapport de force sur le terrain fait le ratio 40/1 ou 1/40

3.Posté par Africain le 27/04/2014 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Appel a' l'ouverture d'un dialogue est une mission noble. Sauf que Simon Koitoua n'est pas neutre dans ses interventions. Il est un Anti Balaka. Il deteste les musulmans centrafricains. Toujours il crie au compte des sauvages Anti-Balaka. Il ne condamne jamais la tuerie, le cannibalisme et l'Esclavage qui sont en cours par les sauvages Anti-Balaka. Il s'attaque juste aux gens de confession musulmane. Donc, son appel est un non lieu. Pour avoir une paix et une reconciliation nationale, il faut etre neutre et condamner les crimes de deux coté. Jamais un Anti-Balaka comme Simon pourrait convaincre tous les centrafricains a' faire la Paix. Car Simon lui meme est un grand Anti-Balaka deguisé en un homme de paix. Toutes paroles qui viennent de lui, personne ne va considerer comme de bonnes paroles. Ce qu'il oublie, les grands criminels sont les Anti-Balaka, les sauvages cannibales, terroristes et assassins....

4.Posté par un centrafricain du nord le 28/04/2014 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
simon koitoua est l'un des grands responsables du génocide en cours des musulmans de centrafrique. Il a passé toute une année à appeler aux massacres des musulmans en centrafrique et comme ses actes ont occasionné la partition du pays qui est entrain de se faire alors il a eu peur et demande une conférence de réconciliation comme une veuve éplorée. Simon il faut assumer comme un homme ce que vous avez provoqué et occasionné: la partition du pays nord/sud

5.Posté par un centrafricain du nord le 29/04/2014 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALWIHDA, pourquoi vous publier les écrits de ce terroriste qui est ouvertement anti-musulmans centrafricains ? S'il vous plait il faut le censurer cet énergumène

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël